Agri53 13 décembre 2018 à 16h00 | Par Vincent Gross

Lait : Bel et l’Apbo reconduisent leur accord

Un prix annuel garanti et des primes pour le sans Ogm et le pâturage : l’accord signé pour 2018 entre Bel et l’Apbo est reconduit pour 2019.

Abonnez-vous Imprimer
- © VG

La nouvelle est tombée jeudi dernier, à 17h50, via Twitter : « #APBO et @belcorporate sont très heureux d'annoncer la reconduction de leur accord de 2018 pour 2019, preuve de la confiance mutuelle de leur partenariat ». Tweet suivi d’un communiqué sur le site de Bel. « Grâce à ce nouvel engagement, le lait des produits Mini Babybel, Kiri, Boursin, Cousteron et Port-Salut fabriqués au sein des usines Bel françaises provient désormais de vaches nourries sans Ogm et avec un accès facilité aux pâturages (au moins 150 jours par an, de 94 à 100% selon les marques)  », détaille le communiqué. Des engagements qui seront « valorisés auprès des consommateurs, directement sur les produits, à partir de janvier 2019 ».
Pour Jennifer Marquet, directrice générale de Bel France, « cette démarche novatrice développée avec l’Apbo est un modèle de transformation qui ne doit pas s’arrêter aux portes de nos usines et qui sera portée par nos marques ». Elle estime également « primordial que l’ensemble des acteurs du secteur, et notamment la distribution, se mobilise pour soutenir ce nouveau modèle ».
Ainsi, en reconduisant l’accord passé en décembre 2017, « Bel et les producteurs de l’Apbo affichent une ambition claire, celle d’engager l’ensemble des acteurs de la filière, et notamment la distribution, pour en assurer la pérennité ».
Dans le détail, l’accord garantit « un prix de référence moyen pour le lait acheté aux producteurs de l’Apbo de 350 €/1000 litres » et valorise « des pratiques d’élevages différenciantes, sous forme de primes mensuelles : à hauteur de 15 €/ 1000 litres pour une alimentation sans Ogm des troupeaux laitiers, et de 6 €/1000 litres pour la mise en valeur du pâturage (engagement de 150 jours minimum) ». Ces deux critères permettent une hausse supplémentaire du prix payé au producteur de 21 €/1000 litres. Selon l’Apbo, « dès le 1er juillet 2018, les producteurs ont commencé à faire la transition sur la partie alimentation sans Ogm. » Ainsi, selon nos confrères de web-agri, « à partir du 1er janvier 2019, Bel pourra commercialiser des produits garantis 100 % sans Ogm », répondant ainsi à la demande sociétale tout en permettant aux éleveurs de mieux vivre de leur métier.
Cet accord a également signé par le groupe Intermarché-Netto.

Les commentaires ont été suspendus pour cet article

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui