Agri53 07 mars 2019 à 11h00 | Par PV

L’agrinumérique à la faculté de droit de Laval

Vendredi 22 mars, un colloque autour du l’agrinumérique prendra place à la faculté de droit de Laval.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Communication Deg

Vendredi 22 mars, à la faculté de droit de Laval va se dérouler un colloque sur l’agrinumérique et droit. Le thème de ce colloque est «le numérique au service de l’entreprise agricole ». Ce colloque se fera sous la direction scientifique de Sylvie Lebreton-Derrien et Hélène Juillet-Régis, toutes deux maîtres de conférences. Ce colloque est organisé par la faculté de droit de Laval et dure toute la journée, il est parrainé par Jacques Foyer, professeur à l’université Paris II. Il comptera sur le soutien de la cour d’appel d’Angers, du barreau de Laval, du lycée agricole de Laval et de la Fdsea de la Mayenne. L’objectif du colloque est d’amener la réflexion autour de la transition numérique en agriculture. Notamment en matière d’exploitation et protection des données numériques agricoles. «Il s’agit de penser le futur de l’entreprise agricole, de l’agriculture et, partant, de la souveraineté alimentaire de la France, ain de donner à chacun, étudiants et professionnels, les clés de compréhension des bouleversements à venir, pour en être des acteurs éclairés. »

La journée commence à 8h45 avec l’accueil des participants. À 9 heures, Olivier Richefou (président du département), François Zocchetto (maire de Laval et président de Laval agglomération), Laurent Bourquin (vice-président de Le Mans Université) et Arnaud Cheron (Doyen de la faculté de droit) prendront la parole.

À 9h20, le colloque sera ouvert par Sylvie Lebreton-Derrien et Jacques Foyer et commencera autour d’un grand point: «L’agrinumérique: entre promesses et risques» sous la présidence de Jacques Foyer. En sous point: «les promesses de l’agrinumérique: des outils au service de la stratégie de l’entreprise agricole» qui dura de 9h30 à 10h10.Le colloque reprendra à 11h avec le deuxième sous point: «les risques et enjeux de l’agrinumérique».
L’après-midi commence avec 14h, le deuxième grand point «l’agrinumérique: les réponses juridiques à la protection des données agricoles» présidé par Aude Denizot (professeure de droit et codirectrice de la faculté de droit à Laval) et Éric Cesron (bâtonnier et avocat du barreau de Laval). Les deux sous point sont «la réponse conventionnelle» de 14h à 14h40, «la réponse réglementaire», dès 15h. Le colloque se conclura à 16h avec la «réponse éthique ; replacer l’agriculteur au cœur de la réfelxion », par Christiane Lambert, présidente de la Fnsea.

 

Pour en savoir plus: https://agrinumerique.sciencesconf.org

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui