Aller au contenu principal

Viande bovine : un accord sur un prix de revient

« Les représentants de la section Bovin d’Interbev ont validé la méthode de calcul d’un indicateur de prix de revient en viande bovine », indique la Fédération nationale bovine (Fnsea) et les Jeunes Agriculteurs dans un communiqué commun du 31 janvier 2019.
À partir des données du second semestre 2017, les prix de revient obtenus sont de « 4,64 €/kg carcasse pour une vache allaitante, 5,08 € pour une génisse, 4,50 € pour un jeune bovin et 3,08 € du kilo vif pour un broutard ». « Intégrant les différents postes de charge et une rémunération de l’éleveur basée sur 2 Smic, ce prix de revient sera mis à jour tous les six mois en suivant les indices Ipampa et ajusté tous les ans en fonction du montant des aides touchées par les éleveurs », explique la Coordination rurale dans un communiqué du 1er février.
Mais les syndicats ne se réjouissent pas pour autant de cette annonce. Pour la Fnb et la JA, il s’agit « d’une première étape » avant de « construire une contractualisation avec une formation du prix en marche avant ». Pour la CR, « il serait […] bien naïf de crier victoire », car l’indicateur va être pondéré par des indicateurs de marché dans les formules de calcul de prix. Pour la Confédération paysanne, il s’agit d’un « accord à minima », car le « système est inopérant » comme la filière ne contractualise que « pour une part infime des volumes ».

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53