Aller au contenu principal

Usage de l'eau en période d'étiage

Devant l'absence de précipitations significatives, les débits observés sur les territoires hydrographiques de la Mayenne Médiane-aval et Mayenne amont, de l'Oudon et de la Sarthe aval ont atteint un seuil d'alerte impliquant des restrictions d'usage de l'eau. La Sarthe amont a dépassé le seuil de vigilance. Un premier arrêté de restrictions de l'eau avait été pris le 16 juillet, il est complété par l'arrêté du 23 juillet.

© Préfecture53

Tel que défini dans l'arrêté-cadre du 18 juin 2019, limitant les usages de l'eau en période de sécheresse, quatre niveaux de gestion sont définis : le niveau de vigilance, incitant à une limitation volontaire des usages de l'eau. Le niveau d'alerte, fixant des mesures de limitation des usages. Le niveau d'alerte renforcée, fixant la suspension de certains usages et le niveau de crise, interdisant certains usages non prioritaires. L'arrêté-cadre s'applique à l'ensemble des usages de l'eau, quelle que soit l'origine de la ressource utilisée : eau superficielle, eau souterraine ou réseau d'eau potable, à l'exception des usages prioritaires ou des usages pour lesquels l'origine de la ressource est déconnectée du milieu aquatique à l'étiage. Le niveau d'alerte est atteint par de nombreuses communes mayennaises situées sur les territoires de l'Oudon, de la Mayenne médiane-aval et Mayenne amont et de la Sarthe aval (lire encadré). Elles sont concernées par des mesures de restrictions. Pour les usages agricoles, la principale restriction impacte les irrigants qui pompent directement dans les rivières avec une interdiction d'irriguer de 10 h à 20 h et du dimanche 20 h au lundi 10 h. Les irrigants qui disposent de leur réserve ne sont pas concernés par ces restrictions.

Prévisions

Les précipitations observées au cours de la première quinzaine de juin, ont assuré un soutien des débits des cours d'eau du département qui marquaient une baisse significative. Néanmoins, l'absence de précipitations au début du mois de juillet a conduit à un fléchissement des débits sur certaines stations hydrométriques du département. Au 1er juillet, l'indice d'humidité des sols était compris entre 0,2 et 0,3 pour une large part du département. Il se situe sous la normale en particulier pour le nord-est du département. L'absence attendue de précipitations est de nature à infléchir significativement les débits des cours d'eau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53