Aller au contenu principal

Une prime pour favoriser l’apprentissage et les contrats de professionnalisation

« 1 jeune, 1 solution » : pour les entreprises qui hésitent à embaucher en apprentissage, l’état crée une aide exceptionnelle de 5 000 € pour recruter un apprenti de moins de 18 ans, ou de 8 000 € pour recruter un apprenti de plus de 18 ans pour la 1re année du contrat.

Les employeurs peuvent prétendre à une aide pour une embauche en apprentissage. Se renseigner auprès du service Paie de votre Fdsea.
Les employeurs peuvent prétendre à une aide pour une embauche en apprentissage. Se renseigner auprès du service Paie de votre Fdsea.
© Anefa 53

L’aide sera revalorisée si l’apprenti est majeur au courant de l’année. L’aide est versée pour tout contrat préparant un diplôme ou un titre de niveau master ou inférieur, signé entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, sans condition sur le nombre d’apprentis sur les entreprises de moins de 250 salariés. À l’issue de la première année d’exécution du contrat, les entreprises éligibles à l’aide unique pourront bénéficier de cette aide jusqu’à la fin du contrat.

• Prolongation à 6 mois du délai de signature d’un contrat d’apprentissage avec une entreprise. Pour les jeunes entrant en formation entre le 1er août et le 31 décembre 2020, un délai de 6 mois leur est accordé pour trouver une entreprise avec laquelle signer un contrat d’apprentissage. Ils peuvent ainsi rester en centre de formation des apprentis, sans contrat, pendant 6 mois (contre 3 mois avant). Durant cette période, le CFA est financé pour assurer son accueil.

• Faciliter l’entrée dans la vie professionnelle, par :

-        Un coup de pouce pour accélérer l’embauche des jeunes ;

-        Une prime pour favoriser l’apprentissage et les contrats de professionnalisation.

• Un coup de pouce pour accélérer l’embauche des jeunes.

Pour les entreprises qui hésitent à recruter tout de suite, l’état crée une compensation de charges de 4 000 € maximum pour tout jeune entre 16-26 ans recruté entre 1er août 2020 et 31 janvier 2021.

L’aide sera versée par l’ASP à hauteur de 4 000 € maximum trimestriellement pendant 12 mois soit 1 000 €/trimestre. Cette somme sera proratisée en cas d’absences, de congés payés et de la durée du travail du salarié.

L’employeur devra créer son compte si ce n’est déjà sur le portail SYLAE, faire la demande d’aide, puis déclarer chaque trimestre le nombre d’heures de présence du salarié afin de percevoir l’aide.

Le Service paie Fdsea 53 peut  accompagner les agriculteurs pour la gestion administrative de cette aide (lire l’encadré ci-dessous).

 

Pourquoi ne pas passer par le Service paie de la  Fdsea 53 ?

Tous les ans, la paye se complique : les cotisations changent, la dématérialisation des informations, la responsabilité du montant des cotisations à payer aux organismes, la DSN, le prélèvement à la source… Le service paie de la Fdsea 53  propose une prestation complète dès l’embauche jusqu‘au départ du salarié. Une prestation sécurisée, rapide et performante.

Pour contacter le Service paie Fdsea : 02 43 67 37 96.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
Consommation : afficher l’origine du lait est illégal !
Voilà un jugement qui va sans doute faire couler beaucoup d’encre et de salive. Le Conseil d'Etat a annulé le 11 mars, un décret…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53