Aller au contenu principal

Pour ne plus subir arnaques et vols par ruse

Mardi 15 octobre 2019, la section des anciens exploitants de la Fdsea de la Mayenne tient son assemblée générale, à Montsûrs. L'occasion d'informer sur les arnaques dont chacun peut être victime.

Claude Charon, président de la section des anciens exploitants agricoles de la Mayenne.
Claude Charon, président de la section des anciens exploitants agricoles de la Mayenne.
© VG

« Cette année, la gendarmerie va intervenir sur un thème particulier : les arnaques en tout genre », annonce Claude Charon, président de la section des anciens exploitants de la Fdsea 53. C'est en effet le thème retenu pour l'assemblée générale de cette section qui se tiendra mardi 15 octobre, dès 9 h, salle Les Oréades à Montsûrs. « Je vais leur parler des arnaques par mail, par téléphone, mais aussi des vols par ruse », indique l'adjudant de gendarmerie Jacky Lecroc, référent sûreté et intelligence économique pour le département de la Mayenne. À partir de deux ou trois exemples mayennais, le gendarme apportera des conseils pour éviter ces arnaques ou ces vols et mieux s'en prémunir. « Je parlerai de barillet de serrure, d'éclairage, d'accès... » Avec comme conseil majeur pour les victimes : « ne touchez à rien afin de garder le maximum de preuves sur place. La délinquance est de plus en plus itinérante, donc les indices récoltés sur place sont loin d'être négligeables ».

Quid des niveaux de retraite ?

Dans son rapport moral, le président Claude Charon reviendra sans aucun doute sur le niveau des pensions en agriculture et sur le projet de réforme des retraites. « On ne nous parle plus de la revalorisation de nos retraites », constate, amèrement Claude Charon. Pourant, lors de sa campagne à la présidentielle, Emmanuel Macron avait laissé entendre que le taux de 85 % du Smic serait rapidement obtenu comme base de la pension des anciens exploitants agricoles s'il était élu. « Nous sommes toujours à 75 % du Smic et si on tient compte de l'inflation, on se situe plutôt à 68 % ! » Quant à la réforme à venir, « elle va s'appliquer uniquement pour celles et ceux nés à partir de 1963. Qu'en sera-t-il pour tous les autres, nés avant 1963 ? », interroge Claude Charon. « Vont-ils rester au taux actuel ? »

Pratique : assemblée générale de la section départementale des anciens exploitants de la Mayenne, mardi 15 octobre, dès 9 h, salle Les Oréades à Montsûrs.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53