Aller au contenu principal

Porte ouverte viande bovine le 28 juin à Vaiges

Dans le cadre du plan national Innov'action mis en place par les Chambres d’agriculture, une journée porte ouverte viande bovine « Associer économique et attentes sociétales » est organisée le vendredi 28 juin au Haut Meslay, à Vaiges.

Il s’agit de la sixième édition de la porte ouverte viande bovine Innov’action. Cette année c’est la race charolaise qui est mise à l’honneur chez Quentin et Dominique Gougeon.
Il s’agit de la sixième édition de la porte ouverte viande bovine Innov’action. Cette année c’est la race charolaise qui est mise à l’honneur chez Quentin et Dominique Gougeon.
© RW

« C’est important pour nous d’ouvrir notre exploitation et de montrer une vision positive de l’agriculture », explique Dominique Gougeon. Avec son fils Quentin, il ouvrira les portes de son élevage de bovins charolais bio au Haut Meslay à Vaiges, le 28 juin prochain. « Cette journée a lieu dans le cadre de l’opération nationale Innov’action qui est portée par les Chambres d’agriculture. Le but, c’est vraiment le partage et le transfert des connaissances entre agriculteurs », décrit Roland Favory, conseiller à la Chambre d’agriculture de la Mayenne.

Demandez le programme

La journée débutera à 9 h 30 pour l’accueil et le café et sera suivie à 10 h de la rencontre des éleveurs viande bovine de Seenovia. Ensuite, une table ronde sur le thème « Viande bovine : répondre aux attentes sociétales » aura lieu avec, comme intervenants, Françoise Burgaud de l’association de protection des animaux de ferme Welfarm, et Philippe Tessereau d’Interbev. « Pour s’adapter aux demandes des consommateurs, il faut se préparer à répondre à toutes ces attentes », explique Roland Favory. Quentin et Dominique Gougeon présenteront leur exploitation avant le repas proposé par le syndicat des éleveurs Charolais de la Mayenne.

Trois rendez-vous l’après-midi

Dans l’après-midi, trois ateliers seront proposés en continu. Le premier animé par Évolution sera autour de la génétique et d’une présentation d’animaux génotypés. Le deuxième sera consacré aux prairies et à la pousse de l’herbe avec la Chambre d’agriculture. Enfin, le troisième fera état du premier résultat technico-économique de l’exploitation bio avec Seenovia et le Civam bio. « On a commencé notre conversion au bio le 15 mai 2016. On s’est décidé à changer parce que notre mode de production était déjà proche et on voulait faire encore plus pour l’environnement. C’était aussi une façon de mieux valoriser notre production », confie Quentin Gougeon. « L’intérêt d’avoir cette exploitation pour la porte ouverte, c’est aussi que c’est un élevage ouvert au progrès et conscient de la nécessité de communiquer sur l’agriculture », ajoute Roland Favory.

Pour réserver son repas

L’invitation ainsi qu’un bulletin pour le repas à retourner avant le 17 juin sont disponibles sur le site : http://www.innovaction-agriculture.fr. Le déjeuner sera essentiellement composé de produits locaux biologiques. Il est organisé par le syndicat des éleveurs de Charolais.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53