Aller au contenu principal

L’installation en Mayenne : les profils des projets évoluent sensiblement

En 2019, le nombre de candidats à l’installation reçus au Point Accueil Installation (Pai) reste dans la tendance des 5 dernières années. On note cependant quelques évolutions au niveau des profils des candidats.

© Chambre d'agriculture 53

• Le nombre de projets se maintient

En 2019, l’équipe Installation de la Chambre d’agriculture a reçu 212 nouvelles personnes au Point Accueil Installation (Pai). Désormais, et c’est une tendance que nous observons depuis quelques années, plus de la moitié de ces candidats ne sont pas issus du milieu agricole. Ils sont également 12% à avoir plus de 40 ans, et par conséquent à ne pas avoir accès aux aides à l’installation.  11% sont sans emploi, alors que la tendance était à 15% ces 5 dernières années.

Concernant le profil des projets, près des 2/3 des candidats envisagent une installation sociétaire, le plus souvent dans un cadre familial. Ce chiffre illustre bien l’agriculture de type familial observée en Mayenne. Nous constatons également des installations en association entre tiers qui permettent non seulement à un jeune de s’installer, mais également à l’ensemble des associés de travailler dans un cadre partagé facilitant les conditions de travail.

Parmi les productions envisagées, la production laitière a tendance à être moins présente (40%). On observe dans le même temps une progression du nombre de projets en maraîchage, horticulture, arboriculture, plantes aromatiques et médicinales… Globalement ces projets représentent près de 20 % du total. Enfin, 30 % des candidats envisagent une installation en agriculture biologique et 36 % une activité en vente directe. Ces types de projets ont tendance à augmenter ces dernières années.

Les indicateurs d’entrée dans le processus de professionnalisation, dans la perspective d’une installation sont également stables avec l’agrément de 124 plans de professionnalisation et 118 porteurs de projet qui ont participé au Stage Préparatoire à l’Installation.

 

• Les installations réalisées fléchissent

Pour autant, seulement 89 projets d’installation se sont concrétisés en 2019, tandis qu’en moyenne, 102 installations par an étaient observées au cours des cinq dernières années. Certes, des projets engagés en 2019 vont se concrétiser en 2020, mais ces chiffres révèlent tout de même les difficultés que peuvent rencontrer certains candidats dans la concrétisation de leur projet. Quelques candidats sont en effet contraints de décaler leur date d’installation par manque de foncier ou par défaut de sécurité financière du projet. Par ailleurs, le département de la Mayenne, orienté principalement vers l’élevage, est impacté par les incertitudes au niveau de ces filières.

La réduction des installations est d’autant plus marquante dans un contexte où, compte tenu de la démographie agricole, les offres d’exploitations à reprendre sont plutôt en progression. Pour répondre à l’offre croissante d’exploitations à reprendre, la Chambre d’agriculture travaille actuellement sur une communication ciblée vers les candidats, et en particulier les porteurs de projets d’autres régions pour promouvoir notre département et l’agriculture mayennaise.

 

 

• Poursuite des démarches pendant la crise sanitaire

La Chambre d’agriculture de la Mayenne est restée et reste aux côtés de tous les agriculteurs et également des porteurs de projets pendant cette crise sanitaire et la période de déconfinement. Rendez-vous par téléphone ou en visioconférence, appui au montage des dossiers de demande d’aides à l’installation, adaptation du Stage Préparatoire à l’Installation aux gestes barrières en vigueur… Tout est mis en œuvre pour accompagner au mieux les porteurs de projet dans leur parcours à l’installation et éviter les retards et reports d’installation.

L’équipe Installation reste disponible depuis le Point Accueil installation au 02 43 67 38 30.

Lisez notre dossier sur l'installation dans Agri53, édition du vendredi 8 mai 2020.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Préparer la saison de pâturage en organisant le parcellaire
La bonne organisation de son circuit de pâturage est la première précaution à prendre pour éviter les mauvaises surprises, mieux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53