Aller au contenu principal

La Fdsea lance une opération paille

Conséquence directe de la sécheresse estivale, la paille manque dans les élevages. Pour amenuiser ces manques, la Fdsea met en place une opération paille sur plusieurs années.

De gauche à droite : Philippe Jehan et Jérôme Landais, lors de la conférence de presse de la Fdsea, lundi 8 octobre 2018, à la Maison des agriculteurs, à Changé.
De gauche à droite : Philippe Jehan et Jérôme Landais, lors de la conférence de presse de la Fdsea, lundi 8 octobre 2018, à la Maison des agriculteurs, à Changé.
© VG

Alors que les précipitations reviennent épisodiquement ces jours-ci, on n’en finit pas de parler conséquences de la sécheresse estivale. « Le problème, c’est le manque de fourrages et de paille pour passer l’hiver », explique Jérôme Landais, lors de la conférence de presse faisant suite au conseil d’administration de la Fdsea de la Mayenne, lundi 8 septembre 2018. « Nous avons entamé nos stocks depuis septembre et trouver de la paille, pour ceux qui n’avaient pas anticipé, c’est quasiment peine perdue ! » Par exemple, « la société Rebours n’a pu fournirque 3 000 tonnes sur les 9 000 prévues, indique Philippe Jehan, président de la Fdsea 53, idem pour Philippe Roche, ou les négociants du Sud-Mayenne ». Alors la Fdsea a décidé de lancer une « opération paille ». Elle a trouvé, en Espagne, de quoi approvisionner les éleveurs mayennais, « à un coût entre 110 et 120 € la tonne arrivée dans l’exploitation ». Certes, c’est plus élevé que le prix classique contractualisé qui se situe « autour de 85 € la tonne livrée », souligne Philippe Jehan. « La paille est achetée 75 € /t sur place. Après, elle doit arriver jusqu’à chez nous… » Et on comme on ne trouve plus de paille en France… Les agriculteurs intéressés peuvent donc prendre contact avec la Fdsea de la Mayenne (02 43 67 37 96).

Prévoir 2019

Le syndicat qui va étendre cette opération paille jusqu’en 2019. « On sait que l’on subit les incidences d’une sécheresse au moins jusqu’à la saison suivante », rappellent les deux responsables syndicaux. Aussi, pour 2019, la Fdsea envisage de contractualiser au plus vite avec les producteurs de l’Eure-et-Loire. « Nous demandons dès maintenant, à nos éleveurs, d’anticiper leurs besoins », de manière à ne pas nous retrouver dans la situation de cette année : faute de commande, la paille a été broyée sur place par les céréaliers. La contractualisation concernerait plusieurs années, ce qui permettrait un ravitaillement assuré à un prix négocié.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53