Aller au contenu principal

Jérôme Landais, nouveau président de la Fdsea 53

Depuis lundi, la Fdsea de la Mayenne a un nouveau président : Jérôme Landais, ex-premier secrétaire général.

© VG

« Je n’aurais pas pensé devenir, un jour, président de la Fdsea ! » Jérôme Landais, qui occupait
depuis 5 ans le poste de secrétaire général du syndicat majoritaire, a été élu, lundi, à la  présidence de la Fdsea de la Mayenne avec 31 voix sur 33 votants. Le successeur de Philippe Jehan n’est donc pas un inconnu : « je suis entré aux JA de mon canton, puis à la section communale
de la Fdsea et au conseil de la Fdsea à 36 ans ».
A 50 ans, installé en individuel à la tête d’une exploitation de 95 ha, avec une production de
300 000 litres, il lui a fallu le temps nécessaire pour s’organiser avant d’accepter d’être candidat. « Pour être un bon président, il faut être cohérent, organisé chez soi, car je suis agriculteur avant tout. » Et même s’il salarie une personne 3 jours par semaine, une réorganisation a été nécessaire chez lui et au sein de la Fdsea. Florent Renaudier (lait et volailles à Laubrières) conserve son poste de 1er vice-président, Stéphane Loupy, éleveur laitier avec son épouse à Champgenéteux a été élu, à l’unanimité, secrétaire général. Il était déjà secrétaire général adjoint. Entre également au bureau, Jean-Yves Guérot, éleveur de volailles à Changé.

Autour du nouveau président, l’équipe s’est étoffée afin de se répartir les différents dossiers pour ce court mandat, car Jérôme Landais a déjà prévenu qu’il « irait jusqu’au prochain congrès
de 2020 ». Les élections dans les communes et les cantons auront lieu à partir de la fin de cette année 2019, pour une nouvelle mandature qui débutera après les élections au congrès de 2020.

Sujets d’actualité

Le point presse de lundi était aussi l’occasion de faire un tour des questions d’actualité pour la Fdsea.
• Premier sujet de préoccupation : l’application de la loi Egalim. « Nous allons vérifier si les négociations entre les industriels et les Gms ont bien suivi la loi », annonce Jérôme Landais. Le syndicat, qui va continuer les vérifications des étiquetages, demande « à l’État de faire son travail de contrôle ».
• Autre préoccupation : le retour de la valeur ajoutée, notamment avec le lait. « La date de fin des négociations commerciales était le 28 février, cela veut dire que depuis le 1er mars on doit avoir un impact positif sur nos produits », estime Florent Renaudier.
• Troisième point évoqué : la diminution des charges par les achats groupés pour les adhérents Fdsea. Si certains sont en place depuis plusieurs années, comme le fuel ou les bâches et ficelles, celui de l’électricité est en renouvellement — avec un gain de l’ordre de 8 à 12 % — un contrat a été négocié pour le gaz « destiné surtout aux élevages hors sol », et un achat de caméras de surveillance a également été obtenu. « C’est en abaissant nos charges que nous pouvons aussi
augmenter nos revenus », résume Jérôme Landais.
• Dernier point agricole, le dossier irrigation. « Quand il y a trop d’eau, nous devrions pouvoir la stocker pour l’utiliser afin d’arroser lors des périodes sèches », résume Jérôme Landais. Du bon sens, mais « ce dossier est compliqué », mêlant, entre autres, réglementation sur l’eau et changement climatique.

Un 21 juin festif

La Fdsea 53, c’est aussi l’organisation d’événements pour mieux faire connaître les métiers de l’agriculture. Ce sera le cas le 21 juin, jour de la Fête de la musique, à Laval. Esplanade
du Château Neuf, plusieurs animations seront organisées pour se rapprocher du grand public : bal,
dégustation de produits avec le réseau Bienvenue à la Ferme… « Communiquer c’est aussi notre
métier », conclut Jérôme Landais.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
De nouveaux modes de logement en bâtiment pour vaches laitières
Le bien-être des animaux nécessite de respecter une alimentation adaptée, un logement confortable, des conditions d’élevage…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Un gain de 4 kg par VL et par jour
En mars, le Gaec de la Leudrie figurait parmi les étapes du Robot day’s de Seenovia. L’exploitation, à cheval entre la Mayenne et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53