Aller au contenu principal

Hervé Bucher, président du Grenier mayennais : « On lance notre farine cette année pour les consommateurs. »

Le Grenier mayennais regroupe 14 céréaliers de la Mayenne dont une partie de la production de blé est transformée en farine dans le département pour être transformée, par les boulangers, en Mayennette. Un point sur le Grenier mayennais avec son nouveau président, Hervé Bucher.

Hervé Bucher, président du Grenier mayennais.
Hervé Bucher, président du Grenier mayennais.
© MT-CAPDL

Vous venez d’être élu à la tête du Grenier mayennais. Quelques mots d’abord sur votre exploitation ?
Je suis installé en SCEA avec mon épouse Aurélie. On a 240 hectares, 2 poulaillers de Loué, une trentaine de bêtes à l’engraissement, du photovoltaïque et un gîte de groupe. 

Depuis quand et pourquoi vous êtes-vous engagé dans l’aventure du Grenier mayennais ?
 Depuis le début, il y a 6 ans. C’est la perspective d’un circuit court avec du volume qui m’a fait m’engager dans le Grenier mayennais. Mais sans vendre à la ferme ou sur les marchés. En volume, et suivant les années, c’est-à-dire quand le blé est de qualité, je fournis pour le Grenier mayennais entre 15 et 30 tonnes de grains, ce qui représente au mieux un peu moins de 5 % de ma récolte. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Mouvement syndical : 150 tracteurs défilent à Laval

En Mayenne, 150 tracteurs ont pris la route, hier jeudi 25 janvier, depuis Laval, ralentissant les flux routiers et…

Manifestation agricole : pneus et haies à Laval

L’action « Blocage des services de l’État », mardi 30 et mercredi 31 janvier 2024, par la FDSEA et les JA de la…

En porc bio aussi, on marche sur la tête

Lors d’un traditionnel « petit-déjeuner parlementaire », les sénateurs et députés mayennais ont été témoins d’une aberration…

La colère a ses raisons

Dimanche 21 janvier, une rencontre a eu lieu entre la FDSEA, les JA de la Mayenne et la préfète du département. L’…

Les participants de la table ronde (de gauche à droite) : Franck Yvert, Samuel Moy, Christophe Barayré, Franck Poché et Michel Gaudin.
AG de APLBL Craon-Fougerolles : la considération, pas facile à partager…

C’est sur le thème de la considération que s’est tenue la table ronde de l’assemblée générale de l’APLBL Craon-Fougerolles,…

Romain Herbaudeau (à gauche), salarié au Gaec Duchemin à Chantrigné, et Lionel Leudière, animateur des ventes chez Ekip'Élevage, aux côtés des trois modèles existants de la gamme Zosh qui sont tous personnalisables et tous « made in France ». En effet, les Zosh sont entièrement fabriquées dans la Sarthe. Il faut compter environ 4 000 euros pour se procurer cet engin.
Ils sont passés chez Zosh

Des agriculteurs mayennais ont fait le choix d’investir dans une trottinette électrique de la marque Zosh pour leurs tâches…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 103€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53