Aller au contenu principal

Haies : des avantages pour les animaux, pour l’environnement

Des élus et des agriculteurs mayennais étaient réunis, le mardi 4 décembre, au Gaec des Loges à Cosmes, sur l’exploitation laitière d’Aurélien Robert et de Maxime et Yolande Daudin pour la plantation d’une haie. Ce projet s’inscrit dans le cadre du point information bocage, mis en place à la Chambre d’agriculture en 2017.

Le président de la Chambre d’Agriculture, Stéphane Guiouillier, participe à la plantation de la haie du Gaec des Loges.
Le président de la Chambre d’Agriculture, Stéphane Guiouillier, participe à la plantation de la haie du Gaec des Loges.
© RW

700 mètres de haie ont été plantés au Gaec des Loges à Cosmes, une démarche qui montre de nombreux avantages. L’exploitation laitière de Maxime et Yolande Daudin et d’Aurélien Robert, accueillait, le 4 décembre, le préfet de la Mayenne Frédéric Veaux, Christophe Langouet conseiller départemental, Stéphane Guioullier président de la Chambre d’agriculture, le maire de la commune Dominique Couëffé, la directrice de l’Amf 53 (association des maires de Mayenne), ainsi que plusieurs agriculteurs, pour planter les jeunes arbres de la haie.

Objectifs écologiques

« Notre objectif, c’est qu’autant d’arbres que d’habitants soient plantés en Mayenne d’ici 2020 », a déclaré Christophe Langouet. Au Gaec des Loges, la démarche pour l’environnement a débuté il y a déjà plusieurs années. « On vient tout juste de finir notre conversion au bio. Les haies, c’est dans la continuité du projet que nous avons enclenché », explique Maxime Daudin. Chênes, châtaigniers, noisetiers, arbustes… l’agriculteur se réjouit des avantages que vont lui offrir ces arbres dans quelques années. « Une biodiversité s’installe dans les espaces bocagers. Je vois des oiseaux, des insectes qui n’étaient pas là auparavant », commente un agriculteur venu soutenir le projet.
Pour ce projet, les exploitants du Gaec ont profité du Point information bocage mis en place par la Chambre d’agriculture, l’Amf 53 et le Département pour s’informer sur les haies bocagères. « Il y a environ 80 % de prise en charge des frais sur ce type de projet », explique Quentin Vernon, conseiller à la Chambre d’agriculture. 50 000 arbres ont été plantés lors de la première année de cette opération.

Protéger les bovins

Les haies permettent entre autres d’avoir les bovins à l’ombre l’été et à l’abri du vent lorsqu’il fait plus froid. « L’été, les bêtes sont toujours à la recherche d’un coin d’ombre. Les haies sont vraiment utiles à cette période », décrit Christophe Langouet. Elles sont également utiles pour éviter les inondations en cas de fortes pluies et pour éviter l’érosion des sols.
« Les agriculteurs sont de véritables bâtisseurs du paysage. Ces arbres font partie de notre patrimoine »,
a déclaré solennellement le président de la Chambre d’agriculture. Stéphane Guioullier a ensuite encouragé les agriculteurs à appliquer trois principes pour préserver les bocages mayennais : « éviter, réduire et compenser », afin de ne plus voir disparaître de haies et, dans le même temps, en voir de nouvelles pousser.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53