Aller au contenu principal

Conjuguer confort du veau et confort de l’éleveur

La Chambre d’agriculture de la Mayenne propose un service bâtiment pour l’accompagnement des projets de construction. Mardi 19 mars, lors de la porte ouverte à l’Earl des Lys à Ambrières-les-Vallées, un atelier était destiné à la présentation de la nurserie construite avec l’accompagnement de la Chambre d’agriculture de la Mayenne.

© AF

« Le bâtiment, construit il y a neuf ans, permet d’assurer le logement des veaux, tout en mêlant à la fois le confort du veau et le confort de l’éleveur » explique Jean-Marc Pilet, conseiller bâtiment à la Chambre d’agriculture de la Mayenne. « Nous sommes donc allés sur un bâtiment fermé avec ventilation, pour travailler à l’abri ».

Positionnement

« Lorsqu’on est arrivé dans la cour, on pouvait mettre le bâtiment où on voulait pour qu’il fonctionne bien » présente Jean-Marc. « Il est orienté est/ouest, pour avoir le soleil levant et le soleil couchant et ainsi un maximum d’ensoleillement et une bonne ventilation. Le but dans son positionnement était de ne pas avoir d’obstacles sur les côtés Est et Ouest pour la ventilation et l’ensoleillement. Pour ce bâtiment, on a également dû gérer le côté limite de propriété », continue-t-il.

Conception

« Pour la conception, on joue sur le côté dimensionnement du bâtiment avec des largeurs spécifiques liées à la zone de travail pour alimenter les veaux, le système de quai pour permettre une accumulation de la litière, avec un curage toutes les trois semaines, pour éviter que la
litière s’altère et éviter le côté microbisme. Ici, on a deux mètres de passage, 1,20 m de marche pour le quai autonettoyant, 5 m d’aire paillée et 2 m de couloir pour le paillage » explique-t-il. Il
ajoute : « point essentiel, on a deux zones de circuit sur les côtés pour pouvoir faire le tour des cases des veaux sans y rentrer, ou devoir passer par l’extérieur. En hauteur, la seule contrainte était de pouvoir passer en tracteur pour curer la litière.»

Le volume d’air

Pour ce bâtiment, afin d’optimiser les volumes d’air, la construction a été faite en épousant la pente du terrain. Ainsi, le bâtiment est adapté à l’âge des veaux : une marche plus petite et moins de volume d’air pour les plus petits, et une plus haute marche et des volumes d’air plus importants pour les plus âgés. Niveau bardage, les soubassements sont faits avec des parois en bois pour la chaleur, des lampants translucides pour l’ensoleillement et enfin la ventilation avec du bardage bois laissant traverser l’air pour une ventilation naturelle. La toiture est isolée
thermiquement pour limiter les ponts de chaleurs et les températures élevées en été.
À l’Earl du Lys, le bâtiment est fonctionnel et optimisé. Le confort de l’éleveur et le confort des veaux est pris en compte, l’ambiance est maîtrisée de par son exposition est/ouest, son volume, ses habillages et par l’adaptation du nombre et de l’âge des veaux.

Combien ça coûte ?

Coût de construction en €/place :
• Terrassement et réseaux : 30 €
• Maçonnerie : 380 €
• Charpente, couverture, bardage, menuiserie : 450 €
• Équipement intérieur (tubulure, abreuvoirs, eau, électricité) : 325 €

Options :
• Bétonnage sous litière : 105 €
• Isolation sous toiture : 115 €
• Ventilation dynamique : 175 €

À l’Earl du Lys, le coût par place est de 1300 €, avec les différents coûts de construction et l’option d’isolation sous toiture.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53