Aller au contenu principal

Christelle Morançais est contre la fin des exonérations de charges sur les emplois saisonniers agricoles

Dans un communiqué du 28 septembre, la présidente de la Région Pays de la Loire affirme son opposition quant à la suppression des exonérations des charges sur les emplois saisonniers (Tode). Extraits.

© CR PdL

"Le projet du gouvernement de mettre fin aux exonérations de charges sur les emplois saisonniers agricoles représente un double danger économique. Un danger tout d'abord car cette mesure va une nouvelle fois fragiliser de nombreux emplois : près de 78 000 emplois saisonniers rien qu'en Pays de la Loire, sans parler des répercussions terribles que cela pourrait engendrer sur le rendement et le Chiffre d'affaires des exploitations. Il n'est déjà pas normal que nos exploitants français se retrouvent en moyenne avec 10% de charges sociales en plus que leurs voisins européens, alors que nous sommes sur des marchés où la concurrence est impitoyable. Alors que le gouvernement devrait au contraire faire baisser d'avantages les charges, il fait ici exactement l'inverse en en rajoutant une nouvelle. En Pays de la Loire, ce seraient ainsi 20 millions d'EUR de charges supplémentaires qui pèseraient sur les épaules de nos agriculteurs si cette mesure était appliquée. Un danger ensuite car la France s'est construite et s'est dessinée grâce à ses agriculteurs. Cela fait partie de notre identité. Malheureusement, depuis maintenant 20 ans, l'emploi agricole dans notre pays a reculé de plus de 30%. Nous ne pouvons pas nous résoudre à ce constat car j'ai la conviction que l'avenir de la France passe par une agriculture forte. Pour cela, le gouvernement doit prôner une autre vision. Une vision qui doit reposer sur la baisse de la fiscalité bien-sûr, mais aussi sur la reconstruction de nos filières, et enfin sur l'encouragement à l'innovation. Ce n'est pas en appliquant de vieilles recettes, comme le fait gouvernement aujourd'hui, que nous relèverons notre agriculture, mais bien en innovant que nous pourrons construire l'agriculture du XXIe siècle en France."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53