Aller au contenu principal

Terre en Fête : 7 000 visiteurs à Hambers

Les 25 et 26 août 2018, nombreux ont été les visiteurs à s'être rendus à Hambers pour assister à la 36e édition de Terre en Fête. Plus de 7 000 personnes ont parcouru les différents pôles du site. Une réussite assurée grâce à une organisation sans faille, mais également au Moiss Batt Cross qui a régalé le grand public. Retour sur ces deux jours.

© ED

C'est un carton plein. Les Jeunes Agriculteurs de la Mayenne, et notamment ceux du canton de Bais ont attiré plus de 7 000 visiteurs à Hambers, sur l'ensemble du week-end. Près de 1 200 entrecôtes françaises ont été servies, n'empêchant pas la restauration rapide et leurs « sandwichs saucisses » de faire le plein. « Il ne nous reste plus rien, tout a été vendu », confie un membre du comité de pilotage. Pour cette 36ème édition, les Jeunes Agriculteurs ont décidé d'ouvrir au public dès le samedi matin. L'inauguration, ainsi que les discours des élus ont, eux aussi, été déplacés au samedi midi. « Les années précédentes, les discours étaient prononcés le dimanche soir, en même temps que la remise des prix. Ça durait longtemps et nous finissions tard. Faire cela le samedi midi permet d'être plus attentif à ce qui est dit », avoue Jérémy Trémeau, président des Jeunes Agriculteurs de la Mayenne.

Le Moiss Batt Cross régale

De nombreuses animations étaient prévues pour divertir les grands comme les plus petits. Au programme : spectacle équestre, concours de mini-pelle, concours de labour, exposition de matériel ancien et récent, structure gonflable et balades à cheval pour les plus petits... Mais comme chaque année, c'est autour de la piste du Moiss Batt Cross que les visiteurs affluent. Les machines ont fait le show, et d'autres ont eu chaud puisqu'une des moissonneuses-batteuses a pris feu lors d'une manche. Incident vite maîtrisé grâce à l'équipe technique. Les spectateurs ont apprécié les différentes courses, qui jonglaient entre la vitesse et les retournements de machine. A l'arrivée, l'équipe « Laval Heureuse » est montée sur la plus haute marche du podium. Si elle était annoncée favorite, ses concurrents n'ont pas démérité. Le public a aussi été conquis par les inédites démonstrations de Tracto-cross. « Nous sommes venus en famille pour ça. Mes beaux-frères sont passionnés de tracteurs. Nous participons d'ailleurs quelques fois à des rallyes. Nous passons une excellente journée, tout est bien. Et chapeau aux cuisiniers car l'entrecôte était délicieuse », félicite Isabelle, habitante de Saulges.

« Une organisation magistrale »

Des élus aux visiteurs, en passant par les partenaires, tous ont tenu à saluer l'organisation de la manifestation. « Tout est bien pensé. Du parking à la restauration, il n'y a rien à redire », souligne Eric Gallais, venu le dimanche pour soutenir son fils, membre de l'équipe de Moiss Batt Cross «  La Nouille ». Si l'événement est tout public, de nombreux agriculteurs étaient présents lors du week-end, comme Alain Peltier, éleveur de vaches laitières à Trans. « On se retrouve entre copains. C'est beau de voir que les jeunes sont toujours motivés, investis et passionnés par leur métier. Il y a une super ambiance en plus, je pense qu'on sera nombreux à avoir mal à la tête ce soir », plaisante-t-il. Le week-end s'est conclut par la remise des prix du concours de labour, du Moiss Batt Cross, du concours de photos ainsi que celui des épouvantails. Guillaume Garot, député PS de la Mayenne était présent a félicité les organisateurs. « Cette édition 2018 a été réussie de façon magistrale. Bravo à tout ceux qui se sont donnés sans compter. Je n'ai eu que des échos positifs. Vous avez su faire monter la mayonnaise et plaider la cause des agriculteurs ». Le mot de la fin a été prononcé par Jérémy Trémeau. « Merci aux salariés qui ont fait de ce week-end une réussite. A l'année prochaine dans le canton de Landivy ! »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53