Aller au contenu principal

Semaine du goût : les jus de pommes à l’honneur

La semaine du goût qui s’achève a permis aux élèves et collégiens de différents établissements scolaires de Craon de découvrir ou redécouvrir les jus de pommes de la Ferme du Pressoir.

Sonia Piel a fait découvrir le jus de pommes de la Ferme du Pressoir aux élèves
des écoles de Craon.
Sonia Piel a fait découvrir le jus de pommes de la Ferme du Pressoir aux élèves
des écoles de Craon.
© AF

Du 12 au 18 octobre, pour le rendez-vous annuel de la semaine du goût, les professionnels des Cidres de Loire ont fait découvrir aux enfants leurs productions de jus de pomme. En Mayenne, Sonia et Remy Piel, de la Ferme du Pressoir à Craon, se sont rendus dans les cantines des différents établissements scolaires pour faire découvrir à plus de 600 élèves leurs jus de pomme produits sur leur exploitation.

À la Ferme du Pressoir, cinq générations d’arboriculteurs se sont succédé et la famille Piel fêtera l’année prochaine les 150 ans de présence de leur famille sur leurs terres. Avec 26 ha de vergers, la ferme accueille ses clients sur l’exploitation et propose leurs cidres, poirés, pommeau et fine du Maine, de l’eau-de-vie de poire William, des jus de pomme, des pommes séchées, de la confiture « le pommé » du cidre de glace et également de la spiruline qu’ils produisent depuis 2017.

La crise sanitaire n’a pas facilité les différentes activités de l’exploitation. « Nous n’avons fait que 10 % de notre chiffre d’affaires habituel sur les accueils de groupe. Habituellement, nous avons 40 cars par an. Cette année, nous n’en avons eu que 4 », explique Remy Viel.

La vente, notamment de cidres, subit également de plein fouet la crise sanitaire actuelle : « on vend beaucoup dans divers restaurants des Pays de la Loire et la mise en avant de la Mayenne durant le mois de juillet n’a pas arrangé les choses. Une partie de notre production de cidres va partir en méthanisation. Nous devrions pouvoir être indemnisés au mieux à 50 centimes/litre en fonction du litrage total qui sera destiné aux méthaniseurs. On a bénéficié de prêts de l’État, mais à un moment il va falloir rembourser. On est comme les restaurateurs, sous perfusion. Nous avons probablement une partie de nos clients habituels qui vont déposer le bilan », souligne-t-il. Grâce à la spiruline, « une production complémentaire », l’exploitation tourne avec sept salariés. « La spiruline nous permet de conserver nos saisonniers toute l’année », précise Remy Piel.

Lors des dégustations de la semaine du goût, Sonia Piel a fait découvrir leur jus de pomme : « ce sont nos futurs clients, ce sont eux qui parlent de nous à leurs parents. Les enfants reconnaissent la bouteille que l’on vend dans les magasins de proximité. Lors de la Foire de Craon, les enfants me reconnaissent ». Une belle promotion pour les jus de pommes de la Ferme du Pressoir

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
De nouveaux modes de logement en bâtiment pour vaches laitières
Le bien-être des animaux nécessite de respecter une alimentation adaptée, un logement confortable, des conditions d’élevage…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53