Aller au contenu principal

Rôtis ou filets de cerfs mayennais

En 2004, Céline et Florent Raimbault ont repris l’exploitation familiale d’élevage de cerfs à Courbeveille. Boucher de métier, Florent Raimbault s’est d’abord installé, avec son épouse, en reprenant la boucherie de Cossé-le-Vivien, qu’ils tiennent toujours.

Céline et Florent Raimbault élèvent des faons, biches et cerfs à Courbeveille et commercialisent leur production dans leur boucherie à Cossé-le-Vivien.
Céline et Florent Raimbault élèvent des faons, biches et cerfs à Courbeveille et commercialisent leur production dans leur boucherie à Cossé-le-Vivien.
© AF

Nourris principalement à l’herbe, complémentés par de la luzerne, de l’orge et du foin, les faons, les biches et les cerfs sont élevés sur 24 ha de prairies. Animaux sauvages, ils ne se laissent pas facilement approcher. « On rentre les faons pour l’hiver, mais sinon ils restent en liberté toute l’année. On ne les rentre en bâtiment que pour faire les vermifuges et quelques jours avant de les abattre », explique Florent Raimbault. Pour le suivi de l’élevage, « c’est surtout de la surveillance, de l’entretien et l’alimentation. Pour la reproduction, on laisse faire le brame », ajoute-t-il.

Dans cette exploitation, les éleveurs ont deux cerfs reproducteurs, qu’ils renouvellent tous les quatre ans pour faire évoluer la souche génétique. Les cerfs partent alors pour la chasse à courre. Les daguets (jeunes cerfs et biches) sont abattus à 18 mois et transformés pour être vendus, en majorité dans leur boucherie de Cossé-le-Vivien. « Habituellement on fait le marché de Noël de Laval, précise Céline Raimbault. Pour cette année un peu particulière, on va abattre moins d’animaux ». Ils ont également annulé leurs portes ouvertes, initialement prévues fin novembre, à cause de la crise sanitaire. « Ce n’est pas un produit qui se vend toute l’année, la demande est plus pour la période des fêtes, les gens veulent manger quelque chose de différent », précise Céline Raimbault.

Comme produit phare, ils proposent du rôti, à 29,70 € le kilo, du filet, à 36,35 € le kilo, ou encore de la viande pour des plats en sauce pour les grandes assemblées. Ce qui risque de ne pas être le cas cette année. À la boucherie, on peut également trouver des pâtés, des rillettes et plats cuisinés issus de l’élevage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Préparer la saison de pâturage en organisant le parcellaire
La bonne organisation de son circuit de pâturage est la première précaution à prendre pour éviter les mauvaises surprises, mieux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53