Aller au contenu principal

Retraites agricoles : « Restez mobilisés »

Mardi 16 octobre 2018, à Montsûrs, la section des anciens exploitants de la Fdsea de la Mayenne tenait son assemblée générale. La question du niveau des retraites demeure le sujet prioritaire.

Au micro, Claude Charon, président de la section des anciens exploitants de la Fdsea de la Mayenne, a insisté sur la nécessaire mobilisation pour arriver, enfin, à faire bouger les lignes afin que le niveau des retraites en agriculture devienne décent.
Au micro, Claude Charon, président de la section des anciens exploitants de la Fdsea de la Mayenne, a insisté sur la nécessaire mobilisation pour arriver, enfin, à faire bouger les lignes afin que le niveau des retraites en agriculture devienne décent.
© VG

« Des chefs d’exploitations avec une carrière complète qui touchent moins de 850 € par mois, des couples qui perçoivent moins de 1500 € par mois et des conjoints qui reçoivent moins de 600 € par mois… Il faut s’habituer à vivre avec peu. » Claude Charon, président de la section départementale des anciens exploitants de la Fdsea est, une fois encore revenu sur le faible niveau des retraites des anciens chefs d’exploitation et de leurs conjointes. Une fois encore, car le niveau n’évolue pas. « Le président de la République a refusé les 85 % du Smic », un taux que la Fnsea espérait avoir obtenu auprès du candidat Macron, « et nous accorde une hausse de 0,3 % sur 850 € », ironise-t-il amèrement. « Nous vivons dans les communes rurales, souvent loin de tout. Il faut avoir recourt à la voiture et aux coûts de déplacements qui vont avec… » Le président Charon a donc demandé aux quelque 200 personnes présentes mardi dans la salle de Monsûrs de « rester mobilisées », soulignant que la Fnsea est « la seule organisation syndicale à défendre ce dossier pour l’ensemble du monde agricole ». Et d’énoncer les propositions dudit syndicat : « un socle minimal de retraite pour tous à 85 % du Smic, un régime unique de points, la convergence des règles de liquidation et la mise à plat de règles de cotisation ».

Autre sujet de préoccupation, la dématérialisation des documents. « Un certain nombre d’entre nous n’est pas équipé ou maîtrise difficilement Internet », remarque Claude Charon. Une formation avait été mise en place l’an dernier. Elle devrait être renouvelée cette année. « Les personnes intéressées peuvent se faire connaître auprès de la Fdsea, au 02 43 67 37 96 », a indiqué Claude Charon.

Tête de liste

Le président Charon a également rappelé les échéances à venir, notamment les élections à la Chambre d’agriculture. Un seul poste est désormais à pourvoir dans le collège des retraités, au lieu de deux précédemment. À noter que le collège des chefs d’exploitation passe de 21 à 18 titulaires, et celui des syndicats de 2 à 1. Une réduction du nombre de postes voulue par le Gouvernement afin de « faire des économies ». Communiquée par Philippe Jéhan en fin de matinée, la « liste » du collège des retraités, à laquelle il faudra ajouter « une suppléante et un suppléant », devrait être conduite par Claude Charon. Les élections auront lieu en janvier 2019, avec un dépouillement le dernier jour du moins. « Le vote se fera soit par correspondance, soit par Internet », a précisé Philippe Jéhan et, après avoir annoncé « un meeting le lundi 14 janvier », a demandé aux retraités de « faire mieux que la dernière fois »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Préparer la saison de pâturage en organisant le parcellaire
La bonne organisation de son circuit de pâturage est la première précaution à prendre pour éviter les mauvaises surprises, mieux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53