Aller au contenu principal

Retraite : « 567,39 EUR pour une carrière complète ! »

Madeleine Sohier, est retraitée depuis 17 ans. Elle a fait une carrière complète dans l'agriculture. Elle livre son coup de gueule face au faible niveau de retraite.

Madeline Sohier est également vice-présidente de la section des anciens exploitants de la Fdsea de la Mayenne.
Madeline Sohier est également vice-présidente de la section des anciens exploitants de la Fdsea de la Mayenne.
© VG - Agri53

« Je me suis installée avec mon mari en 1965 dans le nord de la Mayenne en production laitière et viande bovine. J'avais 21 ans, mon mari 25. Nous avons commencé avec 20 ha et terminé avec 45 ha. Nous avons arrêté le 1er janvier 2003. Nous avons pu installer un jeune hors cadre familial. La retraite, de mon mari et de moimême, c'est vraiment misère de misère. Après avoir fait toute ma carrière en agriculture, d'abord sans statut, puis en 1999 avec le statut de conjoint collaborateur -- j'ai alors pu gagner un peu de points -- ensuite, de 2000 à 2002, comme cheffe d'exploitation. Avec mon mari, nous avons fait une carrière complète et aujourd'hui, je touche 567,39 EUR de retraite. Mon mari, lui, touche 828,41 EUR. Quand on réclame plus, on nous dit « vous avez du patrimoine », sauf que les gens oublient que lorsque nous avons commencé, nous n'avions rien. Même pas d'argent de poche. Cela fait des années que l'on réclame un minimum retraite à 85 % du Smic pour une carrière complète, mais on en est bien loin. Quand on entend des gens se plaindre, car avec 2 000 EUR ou 3 000 EUR, ils n'y arrivent pas... Nous, avec moins de 1 400 EUR pour deux, il faut qu'on y arrive. Et que dire de notre avenir ? Si nous sommes obligés, l'un ou l'autre, d'aller en maison de retraite, qui paiera ? Faudra-t-il demander à nos enfants, du jour au lendemain ? Car avec 1 400 EUR à nous deux, cela ne fait même pas un mois en maison de retraite. Et avec quoi vivra l'autre ? »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Préparer la saison de pâturage en organisant le parcellaire
La bonne organisation de son circuit de pâturage est la première précaution à prendre pour éviter les mauvaises surprises, mieux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53