Aller au contenu principal

Reproduction en élevage laitier : des résultats qui se stabilisent Élevage laitier

Les résultats de reproduction moyens en élevage laitier sur le département de la Mayenne sont stables depuis quelques années, voire s’améliorent même d’un point progressivement selon les critères.

© CA53

Les résultats de reproduction présentés ci-après sont ceux de la campagne 2016-2017 (du 01/07/2016 au 30/06/2017) et issus de l’observatoire de la reproduction des bovins en France.

De plus en plus d’éleveurs choisissent d’étaler les vêlages sur l’année :

-        plus de 70 % des troupeaux laitiers français suivent cette pratique,

-        près de 10 % des élevages font vêler sur 8 mois,

-        11 % des élevages vêlent sur 3 mois (1 % sur l’été, 7 % à l’automne, 1 % sur l’hiver et 2 % au printemps).

La proportion de vêlages de primipares, reflet du renouvellement des troupeaux, mais aussi de la longévité des animaux, varie de façon importante selon les élevages. La proportion de veaux croisés est également en hausse : + 3 %. Cette stratégie s’est sans doute démocratisée avec le développement de la semence sexée.

Trois éléments sont importants à considérer : une baisse de l’intervalle entre la 1re IA et l’IA fécondante de 2 jours en moyenne, en lien avec l’amélioration d’un point pour la réussite en 1re IA et en 1re et 2e IA, ce qui traduit un nombre plus faible de vaches à plus de 3IA. Les génisses ont également une réussite à l’IA qui évolue positivement : +2 points sur la moyenne nationale.

Le mode de reproduction varie lui aussi : légèrement plus d’un élevage sur deux utilise l’IA exclusivement contre 9 % des troupeaux qui sont en monte naturelle exclusive. En moyenne, près de 4 vaches sur 5 sont inséminées (79 %). En 2016, 8 % des IA étaient réalisées par des éleveurs qui inséminent eux-mêmes leurs animaux. Près de 4 430 éleveurs réalisaient cette manipulation.

En Mayenne

Quelles sont les performances de reproduction au niveau du département de la Mayenne sur la campagne 2016-2017 ? Les résultats de reproduction du département correspondent aux résultats nationaux. En moyenne pour les vaches, une IA sur deux est fécondante. Les génisses les devancent de 10 points. En plus de leur potentiel génétique normalement plus élevé que celui de leurs ainées, c’est une des raisons pour lesquelles elles sont choisies en priorité pour l’utilisation de semence sexée. L’âge au premier vêlage diminue progressivement : toutes races confondues, il était de 29 mois en moyenne départementale en 2016-2017 contre 30 mois en 2013-2014.

Comme au niveau national, la proportion de veaux issus d’un croisement augmente : près d’un veau sur 5 est issu d’un croisement.

Le taux de mortalité chez les veaux restent élevés, mais peuvent être très variables selon les exploitations.

Les facteurs expliquant de faibles résultats de reproduction peuvent être multiples : niveau de génétique fertilité, les conditions de vêlage et le délai de mise à la reproduction, les signes de chaleurs et le délai d’IA, la production laitière et le rang de lactation, mais aussi l’alimentation.

Résultats extraits des documents Vu dans Reproscope – La lettre de l’observatoire de la reproduction des bovins en France. Retrouvez ces résultats en ligne sur www.reproscope.fr.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
Consommation : afficher l’origine du lait est illégal !
Voilà un jugement qui va sans doute faire couler beaucoup d’encre et de salive. Le Conseil d'Etat a annulé le 11 mars, un décret…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53