Aller au contenu principal

« Proximité, défense, projets… » : trois maîtres-mots du réseau Fdsea

La Fdsea tenait son assemblée générale mardi soir, en vidéoconférence. Une réunion multipolaire mettant en avant le réseau au cours de laquelle les questions d’actualité n’ont pas manqué et les projets de début de mandature ont été dévoilés.

A Champgénéteux, réunion des responsables des cantons de Bais et de Évron.
A Champgénéteux, réunion des responsables des cantons de Bais et de Évron.
© M.P

« Proximité, défense, projets… » C’est par trois mots que le président de la Fdsea de la Mayenne, Florent Renaudier, a introduit son discours de clôture. « Trois valeurs qui caractérisent bien notre réseau syndical». Un réseau, qui, malgré les circonstances exceptionnelles de cette assemblée générale, était bien présent, avec centaine d'adhérents répartis sur plus d'une quinzaine de sites, en lien direct avec le pôle central organisé à la Maison des Agriculteurs. Florent Renaudier est donc revenu sur cette « proximité » qui passe par l’adhésion à la Fdsea pour « être le premier informé » et « intégrer un réseau dynamique ». Un réseau renouvelé lors de cette assemblée générale « après un travail important de nos équipes, élus et animateurs », pour « préparer l’avenir ». Deuxième axe développé par le président de la Fdsea, la défense. « Notre objectif est bien de défendre tous les agriculteurs et toutes les agricultures de la Mayenne », a-t-il insisté. « Le revenu des agriculteurs, quelle que soit la filière, reste notre priorité : il est nécessaire que l’agriculteur ait un retour à hauteur de son travail et de son investissement. » Ajoutant : « Notre syndicat se mobilise aussi contre les surtranspositions de normes et de réglementations en France. Les règles doivent être identiques pour tous ! Nos revendications restent assurément fortes et nos rangs serrés pour défendre notre profession, mais aussi nos retraités. L’actualité récente en leur faveur nous donne ainsi raison, même s’il reste encore beaucoup à faire notamment pour les conjointes... » Enfin, Florent Renaudier a parlé projets. « Il nous faut continuer d’avancer en recherchant à créer de la valeur ajoutée sur nos exploitations. Notre activité, nos territoires, ont besoin d’initiative, de développement, de valeur ajoutée et d’emploi ! Comme nous le disons avec toujours plus de force : l’agriculture et l’agroalimentaire sont une solution pour notre pays. » Dans les exemples : « relocaliser les productions dans nos territoires, en rebâtissant des filières solides tout en revisitant, de l’amont à l’aval, la création de valeur ajoutée pour nos exploitations agricoles. Dans notre département, nous produisons des denrées alimentaires. Et si je prends à l’échelle de la région, je pense pouvoir affirmer que nous trouvons tous les produits de l’agroalimentaire. Le consommateur nous demande de la proximité et nous sommes bien en phase avec ce mot. Nous produisons du lait, du porc, de la volaille, de la viande bovine qui sont transformés et distribués dans notre département. » La Fdsea, « avec la Fnsea et notre réseau » veut favoriser une relance de l’agriculture et de l’agroalimentaire, par « des démarches de progrès qui prennent en compte la réalité économique des outils agricoles et alimentaires, le respect de l’homme et de son environnement ». « Oui, quoi qu’en disent nos détracteurs, l’environnement est aussi notre préoccupation », a insisté Florent Renaudier. Avant de conclure : « Notre syndicat est un bel investissement pour les agricultrices et agriculteurs de notre département. Soyons-en tous fiers! »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53