Aller au contenu principal

Pas de report pour les aides bovines

Les aides aux bovins allaitants, aux bovins laitiers, aux veaux sous la mère et aux veaux bio doivent être déposées sur TéléPAC avant le 15 mai 2020. Il n’y a pas de report de date limite de déclaration pour les aides animales.

© AF - Agri53

Chaque semaine, la Ddt de la Mayenne publie le taux de déclarations Pac effectué dans le département. Au 3 mai 2020, 2 553 télédéclarations de dossier Pac « surfaces » étaient effectuées en Mayenne, représentant un taux de télédéclaration d’environ 43 %. En 2019, à la même date, ce taux atteignait 75 % et 70 % en 2018. Bien qu’une dérogation pour dépôt jusqu’au 15 juin, sans pénalités, soit actée pour les demandes d’aides « surfaces » (aides découplées, aides couplées végétales, ICHN, MAEC et aides « bio », et aide à l’assurance récolte), la DDT rappelle qu’« il est important de noter que la date du 15 mai reste celle à laquelle seront appréciés les engagements du demandeur, notamment en ce qui concerne la date à laquelle les parcelles déclarées sont à disposition de l’exploitant » notamment pour les transferts de DPB et que « le respect de ce calendrier permettra d’assurer le paiement d’une avance dans les conditions habituelles à la mi-octobre ».

Pour rappel, les dossiers Pac 2020 télédéclarés jusqu’au 15 mai pour les demandes d’aides « surfaces » ne seront plus modifiables en ligne après cette date. Les modifications resteront possibles sous formulaire papier à transmettre à la Ddt.

Aides bovines : les montants 2019

Pour l’aide aux bovins allaitants (ABA), le montant définitif par animal des aides 2019 est de 167,25 € pour les 50 premières vaches, 121,25 € de 51 à 99 vaches et de 61 € au-delà de 100 vaches.

Pour l’aide aux bovins laitiers (ABL), le montant définitif des aides 2019 est de 40,20 € par vache.

Pour l’aide aux veaux sous la mère et aux veaux bio, le montant définitif des aides 2019 est de 62 € pour les veaux sous la mère et de 84 € pour les veaux sous la mère labellisée et les veaux bio (commercialisés via une OP).

Pour l’ABA, un maximum de 3 845 000 animaux peut être primé au niveau national. Pour la première fois, les aides aux bovins allaitants ne se voient pas appliquer de coefficient stabilisateur en 2019. Chaque femelle compte donc pour 1 dans l’attribution de l’ABA. La raison vient d’une décapitalisation des troupeaux allaitants entraînant une baisse de l’effectif des animaux femelles éligibles sur le territoire français.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
De nouveaux modes de logement en bâtiment pour vaches laitières
Le bien-être des animaux nécessite de respecter une alimentation adaptée, un logement confortable, des conditions d’élevage…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53