Aller au contenu principal

Pac et action anti-élevage : la Chambre soutient tous les agriculteurs

Jeudi 1er octobre, s'est tenue la session d'automne de la Chambre d'agriculture de la Mayenne. Durant cette journée, les élus ont travaillé autour de deux délibérations. L'une d'elles concerne les actions contre les élevages, l'autre la politique agricole commune (Pac).

Michel Peigner, délégué départemental consulaire, Stéphane Guioullier, président de la Chambre d'agriculture de la Mayenne, et Thierry Lanau, directeur.
Michel Peigner, délégué départemental consulaire, Stéphane Guioullier, président de la Chambre d'agriculture de la Mayenne, et Thierry Lanau, directeur.
© LG

Les actions contre les élevages et la Politique agricole commune : voilà deux sujets qui ont animé les débats de la session d'automne, du jeudi 1er octobre, de la Chambre d'agriculture de la Mayenne.

Condamner les actions contre les élevages

Dans sa première délibération, la Chambre d'agriculture de la Mayenne condamne les attaques à l'encontre des élevages. Elle souhaite que leurs auteurs soient identifiés et sanctionnés. « Nous avons voulu mettre l'accent sur tout ce qui se passe autour de l'élevage, que ce soient les intrusions, les tags et inscriptions sur les bâtiments, les épisodes de mutilation, les oppositions au projet d'éleveur... », indique Stéphane Guioullier, président de la Chambre d'agriculture de la Mayenne.

L'organisme invite également les pouvoirs publics à se saisir de ces problématiques. « Il est de leur rôle d'affirmer les réalités objectives des conditions dans lesquelles s'exercent les métiers de l'élevage et que ceux-ci sont des activités légales. Il est aussi de leur responsabilité de rappeler que ce sont les procédures et conditions légales qui débouchent sur la possibilité de créer ou d'étendre des élevages. »

« Une Pac qui nous correspond »

La deuxième délibération est relative à la Pac. « Le contexte, c'est l'élaboration de la nouvelle Pac. Notre idée était de remettre en avant une politique qui puisse nous ressembler, qui réponde à nos attentes à nous agriculteurs mayennais avec toute la prudence qu'il faut pour éviter de grandes injonctions qui pourraient se retourner contre nous. » Ainsi, la chambre souhaite que la nouvelle Pac protège les exploitants et leurs revenus « grâce à des mécanismes de régulation des marchés et des productions ». Elle réaffirme également son opposition à l'importation, sur le territoire européen, « de produits ne correspondant pas aux normes ou réglementations européennes ». Enfin, elle demande à ce que les attributions des soutiens se fassent en fonctionde critères liés aux actifs plutôt qu'aux hectares. « On a voulu marquer le coup, même si le dossier est assez complexe, pour mettre en avant notre agriculture mayennaise. Notre voix dans un débat européen pèse peu, donc forcément, nous la portons déjà au niveau régional pour bâtir un projet régional qui puisse nous correspondre. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53