Aller au contenu principal

Ostéopathie animale : un décret qui passe mal

Un décret du 21 avril 2017, et applicable depuis le 1er janvier 2020, imposent à des ostéopathes animaliers de reprendre une formation poru continuer d'exercer.

© LG-Agri53

Pour Jacques (prénom d'emprunt pour garantir son anonymat, ndlr), ostéopathe en Mayenne, c’est une aberration : « le décret dit qu’à partir du 1er janvier 2020, les ostéopathes animaliers, diplômés ou non, doivent justifier d’un Bac +5, alors qu’aucune école ne proposait un Bac +5 à la sortie du décret», en 2017. Titulaire de son diplôme d’ostéopathie, il lui manque un an d’étude avant même de pouvoir passer les deux épreuves qui paraissent dans le décret. « Ça me met en colère. Je ne peux pas me permettre d’arrêter un an, de laisser tomber ma clientèle, pour retourner sur les bancs de l’école et ensuite passer une épreuve théorique puis une épreuve pratique, toutes deux payantes. Et si depuis le 1er janvier, nous ne sommes pas titulaires de ces épreuves, nous sommes susceptibles de recevoir un courrier de l’Ordre des vétérinaires, qui nous menace de poursuite pour pratique illégale de la médecine vétérinaire » ajoute-t-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53