Aller au contenu principal

Non-collecte des veaux : levée de la grève grâce à la Fnpl

Le mouvement de non-collecte des veaux de moins de 20 jours a été lancé par la Fédération française des commerçants en bestiaux (Ffcb). Il avait débuté le 29 octobre et avait été étendu aux broutards le 2 novembre. Ce boycott est stoppé à ce jour, mercredi 7 novembre 2018.

© Réussir SA

La réunion du 7 novembre 2018, de l’ensemble des acteurs de cette filière Veaux, initiée par la Fnpl, a trouvé une issue favorable à la non-collecte fortement pénalisante pour les éleveurs laitiers. La levée de cette grève est à effet immédiat.
Présents à cette réunion, la Fédération française des commerçants en bestiaux, Coop de France Bétail et Viande, la Direction générale de l’Alimentation du ministère de l’Agriculture sont parvenus à une sortie de crise. La Fédération nationale bovine a été excusée pour cette rencontre.
L’enjeu est de retrouver, par l’intervention des négociants en bestiaux, un débouché export pérenne pour ces jeunes veaux en prenant en compte, pour cette commercialisation, les difficultés rencontrées par les éleveurs face aux contraintes sanitaires engendrées par la fièvre catarrhale ovine (Fco).

Rendez-vous pris en 2019

Il a été convenu d’une clause de rendez-vous, au premier trimestre 2019, afin d’anticiper l’évolution réglementaire européenne qui prévoit, à l’horizon 2021, la fin des accords bilatéraux entre la France et l’Espagne. L’Espagne constitue un marché de plus en plus important d’environ 300 000 veaux par an en 2018.
La Fnpl se félicite "de l’esprit constructif et de responsabilité de l’ensemble des acteurs de cette filière veaux qui a permis d’acter la fin de ce mouvement de non-collecte".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

AgriCampus Laval : un nouveau directeur pour cette rentrée
Vendredi 26 août 2022 avait lieu le passage de témoin entre Patrick Delage, ancien directeur de l’AgriCampus Laval, et son…
La grêle s’est de nouveau abattue sur la Mayenne
Un violent orage a traversé la Mayenne dans la soirée de lundi dernier. Les grêlons, souvent proches de la taille d’une balle de…
Maïs grain : on boudine, juste après la récolte
Mercredi 21 septembre, c’était battage des maïs à Saint-Pierre-des-Nids. Plusieurs chantiers à suivre, avec une conservation en…
Litre de lait à 0,71 euro : scandalisés, les syndicats s’invitent chez Leclerc
Ayant constaté un prix à 0,71 euro le litre pour les briques de lait de la marque Eco+, plusieurs syndicats agricoles ont…
Grêle : l’aide d’urgence expliquée aux agriculteurs
Réunie dans la salle des fêtes d’Arquenay mercredi soir, une cinquantaine d’agriculteurs mayennais ont répondu à l’invitation de…
Grêle de mai : une aide plafonnée à 5 000 euros
Suite à l’épisode de grêle de fin mai, la Mayenne s’est vue attribuée une enveloppe globale de 1 085 000 euros sur un total de 1,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 90€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53