Aller au contenu principal

Mort de Jacques Chirac : réactions dans le monde agricole mayennais

Jacques Chirac a été inhumé lundi, à Paris. Depuis l’annonce de son décès, jeudi 26 septembre, les hommages sont unanimes : il fut le président des agriculteurs. Témoignages de Mayennais.

Dans les archives de la Fdsea de la Mayenne, cette photo retient l’attention. Elle a été prise à l’Élysée, lors de la remise de la légion d’honneur par le président Jacques Chirac à Paul Pautrel, le 28 janvier 2002. Figurent également Pascal Bricaud, président de la Fdsea 53, Jean-Louis Viot, alors président de la Chambre d’agriculture de la Mayenne, Pierre Lepage et Philippe Jéhan, président des JA.
Dans les archives de la Fdsea de la Mayenne, cette photo retient l’attention. Elle a été prise à l’Élysée, lors de la remise de la légion d’honneur par le président Jacques Chirac à Paul Pautrel, le 28 janvier 2002. Figurent également Pascal Bricaud, président de la Fdsea 53, Jean-Louis Viot, alors président de la Chambre d’agriculture de la Mayenne, Pierre Lepage et Philippe Jéhan, président des JA.
© Collection paul Pautrel et Fdsea 53

• Paul Pautrel : « J’ai été décoré de la Légion d’honneur par le président Chirac. Pour les remises de décorations à l’Élysée, il fallait une personne du monde agricole. Or, le préfet de la Mayenne, à l’époque, était un ami du président. Il a donc suggéré mon nom. C’est comme cela que je me suis retrouvé à l’Élysée. Sinon je garderai de Jacques Chirac le souvenir d’une « bête politique », qui savait retourner une salle hostile en salle admirative. C’est ce qu’il avait réussi à faire lors d’un congrès de la Fnsea. Il savait parler au monde agricole. Il s’en est sans doute servi politiquement. Je garderai aussi son courage politique face aux États-Unis. C’est aussi le président qui a supprimé le service national, et à mon sens c’était une erreur. »

• Philippe Jéhan : « J’ai eu la chance de le rencontrer deux fois quand j’étais président des JA de la Mayenne. En 2001 au Space, en pleine crise de la vache folle. Comme il possédait une ferme, nous lui avions offert un petit veau. Puis je l’ai revu à l’Élysée, lors de la remise de la Légion d’honneur à Paul Pautrel. Nous avions pu discuter, comme si on était à une terrasse de café. C’était un gars du rural, cela se ressentait dans ses discussions. Il s’intéressait à ceux qui bossent, à ceux qui construisent la France. C’était un politique du monde rural, même quand il était maire de Paris. »

• Jean-Louis Viot : « Je l’ai rencontré deux fois. Une fois à la préfecture à Laval, une autre à l’Élysée. J’avais pu avoir quelques échanges avec lui. Il était proche des gens et toujours disponible pour discuter. Je garde de lui l’image d’une personne très conviviale, très cordiale, toujours à l’écoute. En 2001, j’étais invité comme représentant des agriculteurs de la Mayenne. Nous vivions une période de difficultés. Je l’ai senti très réceptif à ce que nous pouvions lui dire. De sa nomination de ministre de l’Agriculture, et lors de ses mandats présidentiels, il tentait toujours de trouver des aides pour l’agriculture. C’était un bon président pour les agriculteurs. »

• Claude Charon : « Chirac, c’était un démocrate social ou un social-démocrate. Il avait la fibre sociale. C’était incontestablement un humaniste. Avec ou chez les agriculteurs, il se sentait chez lui. C’était un homme de terrain qui savait mettre les pieds dans la boue. C’était aussi un tribun infatigable. Aujourd’hui, il n’a pas d’équivalent. Pour le monde agricole, sa disparition est une grande perte. »

• Stéphane Guioullier : « Jacques Chirac reste dans l’imaginaire collectif comme le dernier président qui savait parler aux agriculteurs, de par ses présences au Salon de l’agriculture, ses origines rurales plus qu’agricoles. »

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Préparer la saison de pâturage en organisant le parcellaire
La bonne organisation de son circuit de pâturage est la première précaution à prendre pour éviter les mauvaises surprises, mieux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53