Aller au contenu principal

Méthanisation : de l'idée au projet

Agir pour l'environnement tout en développant la compétitivité des exploitations agricoles mayennaises, voilà les lignes directrices des réunions énergies qui se sont tenues avant l'hiver dernier à Laval, Château-Gontier, Ernée et Ambrièresles- Vallées.

L'unité de méthanisation du GAEC du Champ Fleury valorise plus de 10 000 tonnes d'intrants par an et produit aujourd'hui 80 nm3/h.
L'unité de méthanisation du GAEC du Champ Fleury valorise plus de 10 000 tonnes d'intrants par an et produit aujourd'hui 80 nm3/h.
© EL

L'énergie est un sujet qui interroge et qui rassemble grâce à son côté novateur. En effet ce sont près de 400 agriculteurs, représentant 250 exploitations, qui se sont rendus à ces réunions organisées par le Consortium (lire encadré), dans l'optique de trouver des réponses à leur questions quant à la méthanisation ou encore l'énergie photovoltaïque.

 

 

En effet l'énergie est aujourd'hui un thème que l'agriculture ne peut pas négliger. De par ses consommations importantes et son gisement important : effluents d'élevage mais également surface de toiture. L'agriculture doit aujourd'hui passer de spectateur à acteur. La méthanisation, individuelle ou collective, ainsi que le photovoltaïque, en production ou en autoconsommation, sont les moyens de répondre aux nombreux besoins de l'exploitation mais également ceux du territoire. Devenir positif en énergie à l'échelle de son exploitation, c'est autant de revenus supplémentaires, que d'action pour le climat, mais c'est également agir pour son territoire, à travers les Plans climat air énergie territoriaux par exemple, et c'est développer encore plus sa responsabilité sociétale. Les énergies renouvelables en milieu agricole sont surtout un appui majeur pour l'élevage, aujourd'hui en difficulté. La méthanisation par exemple peut répondre à plusieurs besoins : mise en conformité de l'exploitation, problème de stockage des effluents, valorisation des effluents, générer des revenus supplémentaires, etc...

Le tout en produisant une énergie verte : électricité, chaleur, biogaz ou Bio Gnv, pour soi-même ou bien pour la collectivité. Il en est de même pour l'énergie photovoltaïque qui peut grâce à l'autoconsommation, réduire de 30% sa facture énergétique. Il est important néanmoins d'avoir accès à de bonnes informations, et de l'information juste. C'est ce à quoi s'attèle le consortium, et notamment la Chambre d'agriculture. Des réunions de mobilisation autour de la méthanisation ont été conduites, comme dans le secteur de l'Ernée (voir photo). En effet un bon nombre d'agriculteurs s'interrogent quant aux bénéfices d'une telle énergie sur le secteur. Ils trouveraient grâce à ce processus les réponses à leurs besoins.

 

 

 

 

Un consortium pour accompagner les projets

Le Consortium est un groupe multi-partenarial développé à l’initiative de la coopération Fdsea-JA 53 et de la Chambre d’agriculture, rassemblant des acteurs pouvant aider à développer les exploitations mayennaises. La Fdsea, JA53, Grdf, Grt gaz, Enedis, Rte, Territoire d’Energie Mayenne, Cer Mayenne Sarthe, le Conseil départemental et la Chambre d’agriculture travaillent de concert à la meilleure façon d’aider les porteurs de projets et à les accompagner tout au long de leur réflexion, depuis l’idée, à la réalisation. Le consortium doit être un facilitateur de l’idée à la réalisation des projets.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53