Aller au contenu principal

Méral : Le préfet approuve le projet de revitalisation

La commune de Méral a présenté, la semaine dernière, son projet de revitalisation de son centre-bourg au préfet de la Mayenne. Les premiers travaux commenceront en septembre 2019.

© RW

« Je suis très attaché à rendre visite aux communes », explique le préfet de la Mayenne en prenant place dans la salle de réunion de la municipalité de Méral. Le maire, Jean-Marc Fourché et son adjoint à l’urbanisme Richard Chamaret, ont présenté leur projet de revitalisation du centre-bourg de Méral dont les premiers travaux devraient débuter en septembre 2019. Plutôt que de construire sur des terres agricoles, le projet repense les aménagements déjà existants et densifie la commune autour de son centre et de ses commerces. 1 084 habitants, une école, une bibliothèque, un hippodrome, 41 exploitations agricoles et un Ehpad : Méral est une commune rurale modeste qui a de l’ambition pour l’avenir. « Tout notre projet de revitalisation consiste en premier lieu à valoriser la vallée de l’Oudon », explique Richard Chamaret.

Logements, espace public et patrimoine

Le projet consiste notamment à faire des travaux dans le nord-est de Méral. « On se concentre sur quatre secteurs : la rue, le lavoir et le moulin, le triangle central avec l’église et le hameau », explique l’adjoint à l’urbanisme. Un travail de mise en valeur de l’église qui se trouve au cœur du bourg, mais également la construction de petits logements locatifs, adaptés à des personnes âgées ou de jeunes actifs, ont été réfléchi. « On s’aperçoit que des personnes âgées sont seules dans de très grandes maisons. Elles pourraient être intéressées par des logements plus petits ça réduirait leurs charges » fait remarquer un élu.

Un projet participatif

« Le projet tel qu’il existe aujourd’hui est issu de la réflexion des élus, des habitants de la commune et d’un cabinet d’architecte », explique Jean-Marc Fourché. De nombreuses réunions ont eu lieu, les habitants ont pu prendre eux-mêmes une feuille et un crayon pour imaginer les nouveaux aménagements. « On a confié ces croquis à un cabinet d’architecte qui nous a fait plusieurs propositions. Tout ne sera pas utilisé, mais ça donne des idées », explique Richard Chamaret. « C’est un beau travail », commente le préfet à la vue des plans. Le coût de l’ensemble des travaux à la charge de la commune est estimé à 1,1 M d’euros, la commune espère obtenir plusieurs subventions.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53