Aller au contenu principal

May’N Food Dating : un salon qui attire de plus en plus

Le 5e salon des producteurs mayennais, organisé dans le cadre du Réseau Local 53, se tenait mercredi au nouvel Espace Saint-Fiacre de Château-Gontier-sur-Mayenne. Une édition marquée par la réussite.

© HJ

« C’était une très belle édition », résume Marie Tarlevé, coordonnatrice du May’N Food Dating pour la Chambre d’agriculture de la Mayenne, au lendemain de ce 5e rendez-vous. « Nous avons réussi à capter un public plus diversifié que les années précédentes, notamment des restaurateurs privés, des responsables de commerces de proximité ; les restaurateurs souhaitant intégrer des productions locales dans leurs menus et les commerçants des produits locaux dans leurs rayons », tout cela pour répondre aux demandes sociétales actuelles.

Cette année, 35 producteurs mayennais (agriculteurs bio et conventionnels, mais aussi représentants d’industries agroalimentaires comme Bel ou Vaubernier) y présentaient leurs produits. « C’est 7 de plus que l’an passé à Mayenne, et 1 de plus qu’en 2017 quand le salon s’était déroulé à Laval. » Pour Marie Tarlevé, le succès de cette édition est lié au « gros travail en amont réalisé par les communautés de communes et l’ensemble des partenaires ». Et puis, ajoute-t-elle, « les producteurs ont bien géré leurs stands et leur communication ».

Pour sa part, Linda Cousin du réseau Bienvenue à la Ferme retient « une très belle affluence et une bonne dynamique dans les échanges entre les gens même si ce sont des contacts à concrétiser ensuite ». Elle remarque aussi que des producteurs des premières éditions qui sont revenus cette année après une ou deux années d’absence ont été « très agréablement surpris et plutôt contents de leur journée ».

La décision de poursuivre le May’N Food Dating sur le même rythme (un salon par an) n’a pas encore été actée par le comité de pilotage, « car il faut trouver de nouveaux producteurs et de nouveaux clients potentiels ». Ce salon, « initiative départementale, permet la mise en relation de l’offre et de la demande du territoire ».

Cette année plus d’une centaine de clients professionnels potentiels des producteurs locaux se sont déplacés, soit une dizaine de plus que les inscriptions préalables.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53