Aller au contenu principal

Maïs et matière sèche : les pluies vont permettre aux maïs de se réhydrater

Comme chaque année, la Chambre d’agriculture a mis en place un réseau de suivi du taux de matière sèche des maïs. Nous présentons ici les premiers résultats 2020, qui concernent le sud et le centre du département.

© Chambre d'agriculture 53

Les parcelles ont été semées tôt, 2e quinzaine d’avril, ce qui est représentatif des semis de 2020. Elles ont bien démarrées (2.5 m de haut), mais à partir de fin juillet, elles ont souffert du manque d’eau et des fortes températures.

Les stades varient de laiteux-pâteux à pâteux. C’est plus avancé qu’en 2019 (stades laiteux-blanc à laiteux-pâteux au 13/08) et plus proche de 2018 (stades laiteux à pâteux au 07/08), ce qui est cohérent avec les dates de floraison précoces.

Les taux de MS (28 % en moyenne) sont aussi nettement plus élevés qu’en 2019 (moyenne de 22.3 % au 13/08) et du même ordre qu’en 2018 (moyenne de 26.3 % au 07/08). Ce taux élevé est dû en partie au manque d’eau qui entraîne le dessèchement de l’appareil végétatif. Par exemple, à Grez-en-Bouère, on atteint déjà 33 % de MS alors que le grain est encore peu avancé.

Avec le retour des pluies, les maïs vont pouvoir se réhydrater (sauf ceux dont les feuilles sont complètement desséchées, ce qui est quand même rare). Le taux de matière sèche ne devrait guère augmenter pour la semaine à venir, la réhumectation des tiges compensant l’évolution du grain. Sur certaines parcelles, le taux de matière sèche devrait même baisser.

Pour la suite, il est difficile de se prononcer. Fin août, l’évolution moyenne sur plusieurs années est d’environ + 3 points/semaine, mais il y a des variations très importantes en fonction de la météo.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53