Aller au contenu principal

Les trois pouliches percheronnes mayennaises sur le podium

Gaïacole des Genêts, Grive des Marais et Girly de la Noë, trois pouliches percheronnes, élevées en Mayenne, sont montées sur le podium du Concours général agricole. Une situation unique.

Grive des Marais se classe deuxième au classement des pouliches de race percheronne.
Grive des Marais se classe deuxième au classement des pouliches de race percheronne.
© RW

C’est une grande première dans l’histoire du Concours général agricole de la race percheronne : les trois Mayennais qui participaient au concours sont sur le podium ! Gaïacole des Genêts, la pouliche de Michel et Jérôme Tessier l’emporte sur ses six concurrentes. Élevée à Champgenéteux, elle a été remarquée par les jurés pour son allure et son élégance. Ce tout premier Sia est donc une grande réussite pour l’éleveur. La pouliche est suivie sur le podium de Grive des Marais qui est née dans l’élevage de Yolande et Jean-Joseph Rousseau à Montenay et en troisième position, Girly de la Noë,élevée au Gaec Vallée Frères à Cossé-le-Vivien, où elle est née. « On aurait encore pu jouer une place, mais on est super content d’être présent et de faire honneur à la Mayenne », commente Denis Vallée.

Un classement serré

Les jurés ont salué la qualité des animaux présentés à ce concours 2019. Pendant une heure trente, les sept pouliches sélectionnées ont été méticuleusement examinées par les juges. Morphologie, robe, allures, rien n’échappe aux trois juges. D’après leurs propres aveux, départager les deuxième et troisième places a été très difficile. La plupart des pouliches restent au Salon jusqu’au dimanche 3 mars, l’occasion d’aller saluer les éleveurs et animaux qui font la fierté de la Mayenne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53