Aller au contenu principal

Le Cfa du lycée agricole développe ses formations agricoles par apprentissage

Alors que la 1re promotion d’apprentis en Capa Métiers de l’Agriculture a terminé son cursus, le Cfa se prépare à ouvrir une classe de 1re en baccalauréat professionnel Conduite et gestion d’une entreprise agricole par apprentissage. Ces formations apportent une solution pour faire face aux nombreux besoins de salariés qualifiés en élevage.

© Cfa Laval

Le Capa Métiers de l’agriculture

La formation Capa Métiers de l’agriculture (MA) s’étale sur deux années à raison de 12 semaines de présence par an au Cfa. L’essentiel de la formation technique a lieu en entreprise avec le statut d’apprenti. L’objectif du Cfa est de former de bons professionnels, mais aussi des citoyens éclairés par le biais de connaissances générales pendant la formation en centre.
« Nous proposons les supports élevage de ruminants et élevage équin »,
explique le lycée. La finalité de la formation : « devenir salarié agricole en production bovine, laitière et/ou équine sous la responsabilité hiérarchique du chef d’exploitation ».
Les jeunes diplômés sont capables d’assurer des activités liées à la conduite d’un ou plusieurs élevages. Celles-ci concernent essentiellement l’alimentation, le suivi de la reproduction et de l’état sanitaire ainsi que les interventions qui s’y rapportent. En élevage laitier bovin, ovin et caprin, le salarié est amené à réaliser la traite deux fois par jour. Il connaît le comportement des animaux et sait réagir en cas de nécessité. Il assure également des activités liées à la conduite de productions végétales en vue de l’alimentation du bétail. Il est en capacité d’utiliser les différents équipements nécessaires aux travaux de culture et de récolte des céréales et fourrages.

Ouverture du Bac pro Cgea

Le baccalauréat professionnel agricole Conduite et gestion de l’entreprise agricole (Cgea) offre aux jeunes, filles et garçons, un accès aux métiers de l’élevage et à la gestion d’exploitation tout en conservant une base de connaissances générales. La finalité de cette formation est la prise de responsabilité en exploitation : exploitant(e) ou salarié(e) agricole hautement qualifié(e). Ce diplôme permet d’obtenir la capacité professionnelle pour s’installer avec ou sans les aides (Dja).
Cette formation peut s’effectuer après la classe de seconde « Productions » ou après un Capa Métiers de l’Agriculture. Elle s’étale donc sur deux ou trois années avec en moyenne 19 semaines de présence par an au Cfa. Le reste du temps est consacré à l’apprentissage en entreprise.
Les savoir-faire et savoir-être développés au cours de ce cursus visent à permettre aux jeunes d’acquérir des capacités telles que :

-       Le pilotage stratégique de l’entreprise agricole,

-       La préservation et l’amélioration des sols et de la biodiversité,

-       La gestion de la santé et l’amélioration du bien-être des animaux d’élevage,

-       La conduite du système fourrager,

-       L’organisation du travail et la gestion de l’entreprise.

Une poursuite de formation est possible en Bts ou en CS, toujours par apprentissage au Cfa de Laval.

Des places sont encore disponibles pour préparer ce diplôme et des entreprises sont aussi en recherche d’apprentis. Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à contacter le CFA au 02.43.66.06.91.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53