Aller au contenu principal

La proposition de loi contre la désertification médicale retoquée

Dans un communiqué du 27 novembre 2019, le député PS mayennais, Guillaume Garot, déplore que sa proposition de loi contre la désertification médicale ait été « vidée de sa substance par la majorité présidentielle ». Extraits.

© Archives Agri53

Ce mercredi 27 novembre, Guillaume Garot, député de la Mayenne, a défendu sa proposition de loi contre la désertification médicale devant la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale. Le texte vise à lutter contre les inégalités d’accès à la santé entre les territoires. Il propose en particulier de réguler l’installation des médecins libéraux dans les zones où l’offre de soins est déjà correctement pourvue. Afin de déterminer précisément ces zones, Guillaume Garot a proposé la mise en place d’un « Indicateur Territorial d’Offre de Soins », pour rendre compte de façon objective de la réalité médicale, territoire par territoire, et dessiner ainsi une carte de France précise de la présence médicale et des besoins de santé.

Malgré un large soutien des parlementaires de gauche et du centre, y compris du député UDI de la Mayenne Yannick Favennec, la majorité a pris la décision de refuser les mesures proposées. Elle a vidé le texte de toute sa substance en supprimant les articles les plus significatifs. « Le combat contre la désertification médicale n’est pas terminé. La proposition de loi sera débattue en séance le 5 décembre prochain. Il nous reste une semaine pour convaincre les parlementaires de prendre la mesure de l’urgence vécue par des millions de Français », a conclu Guillaume Garot.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53