Aller au contenu principal

La proposition de loi contre la désertification médicale retoquée

Dans un communiqué du 27 novembre 2019, le député PS mayennais, Guillaume Garot, déplore que sa proposition de loi contre la désertification médicale ait été « vidée de sa substance par la majorité présidentielle ». Extraits.

© Archives Agri53

Ce mercredi 27 novembre, Guillaume Garot, député de la Mayenne, a défendu sa proposition de loi contre la désertification médicale devant la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale. Le texte vise à lutter contre les inégalités d’accès à la santé entre les territoires. Il propose en particulier de réguler l’installation des médecins libéraux dans les zones où l’offre de soins est déjà correctement pourvue. Afin de déterminer précisément ces zones, Guillaume Garot a proposé la mise en place d’un « Indicateur Territorial d’Offre de Soins », pour rendre compte de façon objective de la réalité médicale, territoire par territoire, et dessiner ainsi une carte de France précise de la présence médicale et des besoins de santé.

Malgré un large soutien des parlementaires de gauche et du centre, y compris du député UDI de la Mayenne Yannick Favennec, la majorité a pris la décision de refuser les mesures proposées. Elle a vidé le texte de toute sa substance en supprimant les articles les plus significatifs. « Le combat contre la désertification médicale n’est pas terminé. La proposition de loi sera débattue en séance le 5 décembre prochain. Il nous reste une semaine pour convaincre les parlementaires de prendre la mesure de l’urgence vécue par des millions de Français », a conclu Guillaume Garot.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53