Aller au contenu principal

La pousse est là, mais pas la portance

La mise à l'herbe est très ralentie car les conditions météorologiques sont peu favorables. La croissance est stable (16 kg) par rapport à la semaine passée et au vu de la chute des températures annoncée pour la semaine prochaine cette dernière ne devrait pas augmenter. Un écart significatif de stocks d'herbe sur pied est constaté entre les zones nord et sud ce qui conduit à des stratégies de mise à l'herbe différentes.

© DR

Des conditions difficiles de sortie, mais il faut préparer la suite. On observe sur le réseau un gradient de hauteur du nord au sud :
- La zone nord, a moins de stocks sur pied et donc moins de jours d'avance. La stratégie de mise à l'herbe va avoir pour objectif de déprimer les parcelles et de créer un décalage. Ceci sera à faire progressivement, en veillant à ne pas prendre trop d'avance si l'on a peu de hauteur et plutôt en suivant la croissance. La transition se fera donc relativement en douceur.
- Pour la zone sud, les hauteurs sont déjà globalement beaucoup plus élevées. Il y a un nombre de jours d'avance assez conséquent. Par exemple avec une hauteur moyenne de 10 cm et 20 ares/UGB, on a 13 jours d'avance en 100% pâturage (lire le tableau 2). Si la part de pâturage est d'une demi ration d'herbe pâturé, cela représente 26 jours d'avance (13 X 2 car en demi ration). Si l'on rajoute à cela la croissance à venir, on a toutes les conditions réunis pour se faire déborder par l'herbe très tôt dans la saison. Certaines parcelles devront être débrayé et d'autres géré au fil pour assurer un bon pâturage. Dans la zone sud, l'objectif sera donc de faire une transition rapide pour aller chercher une demie, voire les 2/3 de la ration sous 15 jours pour réduire le stock d'avance.
Attention dans certains cas, toutes les parcelles n'ont pas la hauteur suffisante pour démarrer maintenant (<8 cm ou aucune portance...).


o Quelle transition faire ? Quand on va pouvoir assurer une transition en douceur, il y a peu de risques (zone nord). En revanche si l'on doit passer rapidement à des ingestions importantes, optimiser la transition va déterminant pour éviter les ratés. Une complémentation en oxyde de magnésium (50 g/j/ vache pendant 3 semaines) est nécessaire en cas de changement rapide d'alimentation avec des conditions froides et du stress. Pour les animaux qui n'ont pas d'accès en bâtiment (vaches allaitantes, génisses laitières...) pensez à mettre à disposition un fourrage grossier très appétant dans des râteliers.


o Fertilisation des prairies. Pour les parcelles en pâturage, la priorité absolue est de pâturer avant toute fertilisation organique ou minérale.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53