Aller au contenu principal

La Fnsea et l’interprofession se mobilisent contre le lobbying vegan

Suite à des interventions d’associations véganes et antispécistes dans des établissements scolaires, la Fnsea a interpellé, en novembre 2018, le ministère de l’Éducation afin que ces interventions soient interdites. Jean-Michel Blanquer a répondu favorablement à cette demande.

© AM

l La présidente de la Fnsea, Christiane Lambert interpellait, en novembre dernier, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, sur les interventions d’associations véganes, notamment L214, en milieu scolaire.

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse ainsi que le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation ont répondu favorablement à la présidente de la Fnsea début janvier. Ils rappellent notamment que : « Dans l’éducation nationale, les animations d’intervenants extérieurs doivent faire l’objet d’une validation de l’inspecteur de l’éducation nationale dans le premier degré et du chef d’établissement dans le second degré ». Il est également rappelé que les interventions en rapport avec l'alimentation doivent être en cohérence avec le plan national de l’alimentation (Pna) et le plan national nutrition santé Pnns), à ce titre, les animations proposées par les associations véganes et antispécistes sortent du cadre scolaire.

La Fdsea 53 surveille les associations véganes

« C’est une bonne nouvelle ce communiqué. Il n’est pas normal qu’une association qui véhicule des messages intégristes comme L214 intervienne dans les écoles », se satisfait le responsable de la filière porcine de la Mayenne Mickaël Guilloux. « On sera très vigilants en Mayenne et on va se servir de notre réseau pour surveiller que ces associations ne viennent plus dans les écoles. Les modes de consommations personnels d’une minorité ne doivent en aucun cas être prescrits comme la solution pour une bonne santé », assure Mickaël Guilloux. Le responsable de la filière porcine de la Mayenne déplore cependant le fait que l’État ne soit pas plus offensif en portant attention aux aspects juridiques et financiers de ces organisations.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
Consommation : afficher l’origine du lait est illégal !
Voilà un jugement qui va sans doute faire couler beaucoup d’encre et de salive. Le Conseil d'Etat a annulé le 11 mars, un décret…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53