Aller au contenu principal

La Fnsea et l’interprofession se mobilisent contre le lobbying vegan

Suite à des interventions d’associations véganes et antispécistes dans des établissements scolaires, la Fnsea a interpellé, en novembre 2018, le ministère de l’Éducation afin que ces interventions soient interdites. Jean-Michel Blanquer a répondu favorablement à cette demande.

© AM

l La présidente de la Fnsea, Christiane Lambert interpellait, en novembre dernier, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, sur les interventions d’associations véganes, notamment L214, en milieu scolaire.

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse ainsi que le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation ont répondu favorablement à la présidente de la Fnsea début janvier. Ils rappellent notamment que : « Dans l’éducation nationale, les animations d’intervenants extérieurs doivent faire l’objet d’une validation de l’inspecteur de l’éducation nationale dans le premier degré et du chef d’établissement dans le second degré ». Il est également rappelé que les interventions en rapport avec l'alimentation doivent être en cohérence avec le plan national de l’alimentation (Pna) et le plan national nutrition santé Pnns), à ce titre, les animations proposées par les associations véganes et antispécistes sortent du cadre scolaire.

La Fdsea 53 surveille les associations véganes

« C’est une bonne nouvelle ce communiqué. Il n’est pas normal qu’une association qui véhicule des messages intégristes comme L214 intervienne dans les écoles », se satisfait le responsable de la filière porcine de la Mayenne Mickaël Guilloux. « On sera très vigilants en Mayenne et on va se servir de notre réseau pour surveiller que ces associations ne viennent plus dans les écoles. Les modes de consommations personnels d’une minorité ne doivent en aucun cas être prescrits comme la solution pour une bonne santé », assure Mickaël Guilloux. Le responsable de la filière porcine de la Mayenne déplore cependant le fait que l’État ne soit pas plus offensif en portant attention aux aspects juridiques et financiers de ces organisations.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53