Aller au contenu principal

Jean-François Perdriau aux manettes de la fédération des Mfr

Depuis le 26 août, Jean-François Perdriau a pris la direction de la fédération des Mfr de la Mayenne. Il succède à Roger Coupé qui prendra officiellement sa retraite le 1er octobre.

Roger Coupé : « Les Mfr portent des valeurs humanistes que l’on se doit de démontrer au quotidien ». Roger Coupé a commencé sa carrière dans les Mfr à Vilaine-la-Juhel, en 1983.
Roger Coupé : « Les Mfr portent des valeurs humanistes que l’on se doit de démontrer au quotidien ». Roger Coupé a commencé sa carrière dans les Mfr à Vilaine-la-Juhel, en 1983.
© VG

C’est la poursuite des changements à la fédération des Mfr et Cfa de la Mayenne. Après l’élection de Fabrice Moulière à la présidence le 13 juin dernier, une nouvelle tête arrive à la direction. Précédemment directeur de la Mfr de l’Oudon à Craon, Jean-François Perdriau dirige désormais la fédération départementale. Il succède à Roger Coupé qui prendra officiellement sa retraite en octobre. « Pour l’instant, je suis chargé de mission. Mais je ne sais pas encore ce que je ferai le 2 octobre. Quand j’avais 22 - 23 ans, je voulais devenir agriculteur. Pourquoi pas maintenant ? Mais mon entourage ne me conseille pas de le devenir dès le 2 octobre ! », raconte, avec l’humour qui le caractérise, le futur retraité.
Son successeur, âgé de 42 ans, n’est pas un inconnu. « Il y a deux ans, raconte Roger Coupé, on en avait parlé. Je lui ai dit : « c’est trop tôt ». Et surtout, je ne voulais pas qu’il s’en aille du département ! » Jean-François Perdriau a donc su patienter. « J’ai été jeune directeur à Craon, je deviens jeune directeur à la fédération. » Jean-François Perdriau a commencé sa carrière dans les Mfr à celle des Touches, comme moniteur. Il arrivera plus tard à la Mfr de l’Oudon à Craon, comme moniteur, puis en prendra la direction en 2013. Dans son discours, Jean-François Perdriau a rappelé les axes forts des Mfr comme « l’accompagnement » des apprenants « avant, pendant et après ». Mais aussi la réforme de la formation professionnelle : « le réseau va se conformer aux changements de statuts » et mettre plus encore l’accent sur « l’individualisation des parcours ».
De son côté, le président Fabrice Moulière rappellera les « chantiers » qui attendent les Mfr et la fédération départementale, comme la « labellisation ». Des Mfr qui accueillent cette année 1 036 jeunes apprenants et adultes en formation, soit « un effectif stable ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53