Aller au contenu principal

Festival de Noël d'Èvron : un bilan mitigé

La 23e édition du festival de Noël d'Èvron s'est déroulée samedi 7 décembre au foirail des Grands Prés. Le président se dit déçu du résultat des ventes.

ean-Yves Renard, président du festival d'Evron
ean-Yves Renard, président du festival d'Evron
© Lena Guillaume

Samedi 7 décembre, la ville d'Èvron accueillait la 23e édition du festival de la viande de Noël. Celui-ci a eu lieu au foirail des Grands Prés. Cette année encore de beaux spécimens étaient présents. « C'est ici qu'il faut venir pour trouver les plus beaux animaux et notamment les plus belles rouges des prés », affirme un acheteur.

Sur les 308 inscrits, 275 bovins étaient présents. « 225 ont été vendus », indique Jean-Yves Renard, président du festival de la viande d'Evron. Un résultat peu satisfaisant pour le président. « Certes, 81 % ont été vendu, mais il reste quand même 50 animaux. On n'est pas habitué à ça. Là, il restait des blondes d'Aquitaine, des limousines alors qu'en septembre on n'en avait presque pas assez. C'est les logiques du marché. On ne comprend pas toujours. »

L'entreprise Bétail Gorronais remporte la palme du meilleur acheteur avec 60 bêtes acquises. Viennent ensuite Socopa (26), Selvi (25), SVA (24), Kermené (20), Super U Gorron (18), Privileg (12), AIM (12) Charal (11), Lagache (7), Boucherie Richard (1) et Boucherie Thomas (1).

Un doublé

Côté champions, c'est la gagnante vache interrace, appartenant au Gaec des Coutellières à Bignon-du-Maine, qui s'est le mieux vendue. Elle a été achetée 13 € le kilo carcasse par le Super U d'Èvron. L'animal, âgé de 6 ans, est une belle Charolaise de 600 kg carcasse. « Elle est née sur place », indique son éleveur Mickael Chauveau. L'éleveur est fier d'avoir gagné avec cette vache à « l'ossature fine avec une la belle culotte et une bonne mesure d'épaule. »

La fierté est d'autant plus grande pour cet éleveur qu'il a fait un doublé. Le champion mâle est également originaire de son exploitation. « C'est la première fois que je fais un doublé. C'est une très belle récompense pour le travail effectué sur plusieurs générations pour notre passion », se réjouit Mickael Chauveau. Le bovin de 3 ans, estimé à 650 kg carcasse, a été vendu 10 € au Super U de Gorron.

Enfin, chez les femelles, c'est un habitué des prix, Gérard Bedel, qui a remporté la précieuse plaque avec sa génisse de 39 mois. Une belle bête croisée inra, charolaise, verbeter et saunais, née sur place. Elle a été estimée à 600 kg carcasse. Gérard Bedel avoue qu'il ne pensait pas gagner avec elle. « C'est la première fois que je remporte le prix avec une génisse mais c'est aussi la dernière que je fais. Je ne reviendrais pas au concours de Noël. J'arrive en fin de carrière et je n'ai pas de repreneur. C'est une passion qui va beaucoup me manquer » confie-t-il. La championne a été vendue 12 € le kilo de carcasse.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53