Aller au contenu principal

Étiquetage d’origine : l’expérimentation prorogée une nouvelle fois

En cette période de crise sanitaire, voici une mesure qui va dans le bon sens. L’expérimentation sur l’étiquetage de l’origine des produits, lancée en 2017, est reconduite pour la deuxième fois jusqu’au 31 décembre 2021. Le décret qui annonçait une première expérimentation sur la période de janvier 2017 à décembre 2018 l’avait prolongée une première fois jusqu’au 31 mars 2020. Il rend obligatoire l’indication d’origine du lait, si le produit final contient au moins 50 % de lait, et de la viande sur tous les produits en comportant plus de 8 %, utilisés comme ingrédients dans les produits transformés. Dans un communiqué commun, la Fnsea et les JA se félicitent de cette décision qui « donne aux consommateurs davantage de lisibilité dans leur acte d’achat », sans impact sur le prix final des produits. Le syndicalisme majoritaire souhaite désormais que cette obligation d’étiquetage soit étendue « à tous les produits et toutes les filières » d’une part, et que cette expérimentation soit déployée « dans tous les pays de l’Union européenne » d’autre part. Il n’est pas le seul. C’est aussi l’objectif de l’initiative citoyenne « Eat original – Unmask your food », en faveur de l’étiquetage de l’origine des produits. Celle-ci a recueilli plus d’un million de signatures à l’échelle européenne. « La balle est désormais dans le camp de la Commission européenne à qui nous demandons expressément de se positionner face à cette demande grandissante des citoyens européens », dans le cadre de la stratégie « De la fourche à la fourchette », plaident la Fnsea et les JA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53