Aller au contenu principal

Electricité : bientôt une nouvelle offre pour les contrats bleus pro et résidentiels

Trois ans après la première offre groupée de contrats d’électricité pour les tarifs C5 (dits « bleus »), la Frsea Pays de la Loire lance un nouvel appel d’offres.

© KoS

Trois ans après la première offre groupée de contrats d’électricité pour les tarifs C5 (dits « bleus »), la Frsea Pays de la Loire remet en concurrence les fournisseurs afin de négocier de nouvelles conditions.

Qui est concerné ?

Cette offre concerne les contrats jusqu’à 36 kva, professionnels et résidentiels. Elle est destinée à la fois aux adhérents Fdsea 53 n’ayant pas encore souscrit à une offre groupée, et à ceux qui ont souscrit auprès de Direct Energie à une offre « flash » à prix bloqué en juin 2016 et dont les contrats se terminent fin juin 2019. Pour le moment, ces derniers doivent absolument dénoncer leurs contrats dans les jours à venir (lire l’encadré).

En juin prochain, une hausse de 6 à 7% est à prévoir sur le tarif règlementé. Il sera donc intéressant pour tous les clients dont les contrats sont toujours au tarif règlementé ou indexés sur ce tarif, d’aller vers une offre groupée à prix bloqué pour éviter cette nouvelle augmentation.

Plusieurs fournisseurs ont été sollicités et doivent envoyer leurs offres à la Frsea Pays de la Loire dans les jours qui viennent. Il semble que les prix proposés seront moins attractifs qu’en 2015, vu la hausse importante des prix du marché et du coût de transport depuis 3 ans. Mais il reste intéressant de s’inscrire dans cette démarche plutôt que de négocier individuellement un contrat.

Un contrat sécurisant

Les responsables Frsea Pays de la Loire de cette opération souhaitent mettre l’accent sur la visibilité pour les adhérents. Ils ont donc demandé aux fournisseurs un contrat de 3 ans, soit à prix totalement bloqué, soit avec des conditions de révision très transparentes. La qualité du service clients est également mise en priorité : le fournisseur choisi devra être organisé pour donner rapidement des réponses appropriées aux adhérents. Enfin, l’objectif est d’avoir un système de souscription souple, qui permette aux adhérents de souscrire un contrat quand ils le souhaitent, et pas obligatoirement dans une période précise. Une fois le fournisseur retenu et l’offre choisie, une communication détaillée sera transmise à tous les adhérents.

Points de vigilance

Vu la structure de l’offre avec un engagement sur 3 ans, elle ne sera pas adaptée pour les irrigants qui ont l’habitude de fermer leur compteur en fin de période d’irrigation pour le rouvrir au printemps. Pour ceux-là, il vaut mieux s’orienter vers un contrat sans engagement. De plus, ceux qui bénéficient d’un contrat « tempo » ou « Ejp » ont intérêt à les conserver car ils restent plus intéressants que les offres groupées.

 

 

 

 

Direct Energie : Dénoncer votre contrat à titre conservatoire

Les contrats « flash » signés avec Direct Energie en juin 2016 vont arriver à leur terme fin juin 2019. Il est essentiel que les adhérents concernés dénoncent leurs contrats par simple courrier avec accusé de réception, en indiquant une demande de résiliation au 1er juillet 2019. Cette démarche est individuelle et permet de protéger l’adhérent. Car, en l’absence de résiliation par le client à la date d’échéance contractuelle, le contrat sera renouvelé pour un an, avec de nouveaux tarifs qui ne sont pas encore connus.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
De nouveaux modes de logement en bâtiment pour vaches laitières
Le bien-être des animaux nécessite de respecter une alimentation adaptée, un logement confortable, des conditions d’élevage…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Un gain de 4 kg par VL et par jour
En mars, le Gaec de la Leudrie figurait parmi les étapes du Robot day’s de Seenovia. L’exploitation, à cheval entre la Mayenne et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53