Aller au contenu principal

Dérogations SIE : seulement six cantons concernés

L’administration vient de donner la liste des cantons mayennais dans lesquels peuvent être demandées des dérogations pour non-levée des cultures dérobées. La Fdsea avait demandé une dérogation départementale.

La Fdsea de la Mayenne apprenait cette semaine que les agriculteurs de quelques cantons du département avaient la possibilité de demander une dérogation individuelle pour la non-levée des cultures dérobées. « Des cultures pouvant être valorisées en tant que SIE dans le cadre du paiement vert à condition d’être présentes pendant 8 semaines à compter du 10 septembre », écrit la Ddt. Soit au plus tard le 4 novembre 2020. Les agriculteurs, à titre individuel, ont pu et peuvent encore en faire la demande auprès de la Ddt. Mais pas tous. L’Administration qui se devait d’établir un zonage du département, « au regard de l’évolution des conditions climatiques et en particulier de l’indice d’humidité des sols sur lesquelles des dérogations individuelles pourront être accordées », a retenu les cantons de Gorron, Lassay-les-Châteaux, Villaines-la-Juhel, Évron, Meslaydu-Maine et Château-Gontiersur-Mayenne. Pas l’ensemble de la Mayenne. Alors pour la Fdsea (lire l’encadré), le compte n’y est pas : « l’administration n’a pas retenu notre demande de dérogation départementale » qui aurait simplifié le travail administratif de chaque agriculteur. Sachant aussi que, même situé dans le bon canton, le dossier présenté par un agriculteur reste soumis à la validation de la Ddt. C’est cette décision qui « permettra de maintenir le caractère « SIE » de la culture, y compris en cas de contrôle sur place où la présence d’un semis sera toutefois vérifiée ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53