Aller au contenu principal

Dérogations SIE : seulement six cantons concernés

L’administration vient de donner la liste des cantons mayennais dans lesquels peuvent être demandées des dérogations pour non-levée des cultures dérobées. La Fdsea avait demandé une dérogation départementale.

La Fdsea de la Mayenne apprenait cette semaine que les agriculteurs de quelques cantons du département avaient la possibilité de demander une dérogation individuelle pour la non-levée des cultures dérobées. « Des cultures pouvant être valorisées en tant que SIE dans le cadre du paiement vert à condition d’être présentes pendant 8 semaines à compter du 10 septembre », écrit la Ddt. Soit au plus tard le 4 novembre 2020. Les agriculteurs, à titre individuel, ont pu et peuvent encore en faire la demande auprès de la Ddt. Mais pas tous. L’Administration qui se devait d’établir un zonage du département, « au regard de l’évolution des conditions climatiques et en particulier de l’indice d’humidité des sols sur lesquelles des dérogations individuelles pourront être accordées », a retenu les cantons de Gorron, Lassay-les-Châteaux, Villaines-la-Juhel, Évron, Meslaydu-Maine et Château-Gontiersur-Mayenne. Pas l’ensemble de la Mayenne. Alors pour la Fdsea (lire l’encadré), le compte n’y est pas : « l’administration n’a pas retenu notre demande de dérogation départementale » qui aurait simplifié le travail administratif de chaque agriculteur. Sachant aussi que, même situé dans le bon canton, le dossier présenté par un agriculteur reste soumis à la validation de la Ddt. C’est cette décision qui « permettra de maintenir le caractère « SIE » de la culture, y compris en cas de contrôle sur place où la présence d’un semis sera toutefois vérifiée ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53