Aller au contenu principal

De la souplesse dans les logettes

Le Gaec de la Bellière, à Saint-Pierre-Montlimart (49), s’est équipé de logettes flexibles de la marque néerlandaise Agriprom et de tapis irlandais Mayo. Vaches et éleveurs plébiscitent ces équipements venus du Nord qui procurent du confort et bien-être aux animaux.

Quel que soit leur gabarit, les normandes du Gaec de la Bellière se sont très vite accoutumées aux logettes et tapis
Quel que soit leur gabarit, les normandes du Gaec de la Bellière se sont très vite accoutumées aux logettes et tapis
© SH

Une transition sans accroc. Cela fait bientôt 3 mois que les vaches du Gaec de la Bellière, à Saint-Pierre Montlimart, ont changé de mode de logement. De l’aire paillée, elles sont passées à un système de logettes flexibles choisi par les éleveurs. «L’acclimatation a été assez rapide, et nous avons même été étonnés de constater que ce sont nos plus vieilles vaches qui se sont habituées le plus vite. Les deux plus âgées, en 8e lactation, s’y sont mises tout de suite », explique Nicolas Audoin, l’un des deux associés. « Nous avons juste donné un coup de main aux vaches en les « confinant» quelques jours au démarrage, en fermant l’accès au pâturage ». L’éleveur est donc satisfait de ce système qu’il avait repéré dans d’autres élevages et qu’il a préféré à des logettes galvanisées « classiques » pour des raisons de bien-être animal. Un aspect important pour une ferme qui pratique la vente directe de produits laitiers et reçoit régulièrement du public. « Les logettes flexibles donnent de l’aisance aux vaches, observe l’éleveur. Elles ne se sentent pas bridées. Et si certaines s’installent un peu de biais, ça ne gène pas les autres ».

Craintes dissipées

N’ayant jamais eu de logettes, les éleveurs nourrissaient quelques craintes, mais celles-ci ont vite été dissipées. « Quand on vient en fin de matinée avant le passage de la mélangeuse, tout le monde est couché, ça fait une belle rangée de vaches ! », apprécie Nicolas Audoin. Celui-ci a pu tester la praticité des barres amovibles : « quand une bête s’avance un peu trop, il suffit de retirer la barre au bas-flanc et en quelques secondes, elle se décoince ». Quelques ajustements ont été nécessaires. « Dans un premier temps, la barre au garrot a été poussée pour donner davantage d’aisance aux vaches, puis on l’a rapprochée ensuite pour avoir des logettes plus propres. Déjà, nous avons peu de bouses en bordure, mais nous allons essayer d’avancer un peu encore la barre pour améliorer l’efficacité des logettes. »

Moins de paille, moins d’astreinte

Les tapis Mayo donnent aussi entière satisfaction aux éleveurs, dans la mesure où ils garantissent le confort pour les animaux tout en faisant réaliser des économies substantielles de paille. « Avec notre aire paillée, il fallait compter 15 kg de paille/jour/vache. On réalisait un curage quotidien, ce qui demandait beaucoup de travail. Aujourd’hui, on apporte 2 kilos de paille/vache/ jour. On ne paille que tous les deux jours », résume Nicolas Audoin. Pour l’instant, l’élevage utilise de la paille entière, mais il envisage de passer à la paille broyée, bien adaptée à ce type de tapis, pour son pouvoir asséchant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
De nouveaux modes de logement en bâtiment pour vaches laitières
Le bien-être des animaux nécessite de respecter une alimentation adaptée, un logement confortable, des conditions d’élevage…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Un gain de 4 kg par VL et par jour
En mars, le Gaec de la Leudrie figurait parmi les étapes du Robot day’s de Seenovia. L’exploitation, à cheval entre la Mayenne et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53