Aller au contenu principal

Château-Gontier : clap de fin du marché du mardi

Il n’aura duré qu’un peu plus d’un mois. Le marché aux broutards et gros bovins du mardi, à Château-Gontier, a désormais lieu le jeudi, avec celui des veaux.

© V.G.

C’était plein d’espoir que Jean-Jacques Gendry, chargé des marchés aux bestiaux à Château-
Gontier, et Philippe Henry, maire de la commune, inauguraient, mardi 4 septembre 2018 en fin de matinée, le premier marché aux broutards du mardi, dans le tout nouveau foirail.
Pour la première, 270 broutards et 17 veaux étaient passés sous les yeux experts de 27 opérateurs. Des opérateurs dont certains étaient des « historiques » du marché de
Fougères, désormais fermé. On se souviendra des sourires des organisateurs et des commerçants, de la qualité des glissades des bovins sur le sol... Et de la réactivité de la commune pour aménager des tapis antidérapants au plus vite ! Aussi, cette ouverture du mardi, le maire de Château-Gontier, l’avait qualifiée de « moment historique ». Il pensait ouvrir « un nouveau chapitre du monde agricole » qui avait déjà perdu, en Mayenne, le marché de Laval.

Le livre du mardi est désormais refermé, faute de commerçants, d’éleveurs, et de bêtes. « 25 broutards pour une capacité de 300 », le mardi 2 octobre ! Pourtant, on pensait ce nouveau rendez-vous sur une bonne lancée avec 100 bovins le 25 septembre ou bien encore 65, la semaine précédente. Mais cela n’a pas été suffisant, la concurrence de Chateaubriand et les habitudes de lieux d’échanges entre acheteurs et vendeurs auront eu raison du mardi à Château-Gontier.
Le marché des broutards a désormais lieu le jeudi, comme celui des veaux. Ce dernier dans l’ancien foirail, les broutards dans le tout nouvel équipement. Le repositionnement, à la fois dans le temps et dans l’espace, devrait permettre d’attirer réellement ceux qui fréquentaient
le marché de Fougères. Du moins espère-t-on du côté de Château-Gontier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53