Aller au contenu principal

Charolais : nouvel OS au printemps

Mardi 19 février 2019, lors de l'assemblée générale de l'association des éleveurs charolais de la Mayenne, Gênes Diffusion a annoncé la création, au printemps, d'un nouvel organisme de sélection Charolais Plus et de son livre.

© VG

« Nous n'avons pas réussi à nous mettre d'accord avec l'OS historique », explique Sébastien Landemaine, technicien génétique chez Gênes Diffusion. Ce désaccord va se traduire « en mai ou en juin » par la parution d'un deuxième herd-book charolais, concurrentiel de l'existant. Le nouvel OS Charolais Plus proposera donc un programme de sélection, des contrôles performances, une indexation, un livre généalogique, des certifications... « Nous voulons mettre en lumière des animaux plus modernes avec une vocation plus économique, poursuit Sébastien Landemaine, et ramener de la viande dans les dessus (épaule, dos), car c'est ce qui fait le prix des animaux. » Regrettant cette décision d'une scission, Pascal Langevin, président du Herb book charolais, a souligné que l'OS historique avait « les mêmes objectifs » depuis sa création, avec « la volonté de réunir la race ». C'est désormais aux éleveurs de se positionner pour l'un ou l'autre des livres généalogiques, la race restant avec le même code : 38. Rappelons aussi que la création de l'OS Charolais Plus a été rendue possible par la réglementation européenne. Sébatien Landemaine a d'ailleurs précisé l'existence de 3 livres en race Montbéliard, annonçant aussi un prochain deuxième livre pour les Prim'Holstein.

V.G.

L'intégralité de l'article est à lire sur Agri53 du 22 février 2019.

De l'intérêt du Herd-book

Avant l'intervention de Sébastien Landemaine, Pascal Langevin, président du Herb book (HB) charolais, est revenu sur les apports, pour l'éleveur, d'une adhésion au HB. « L'idée est de savoir ce que l'on veut faire de notre carrière. Quand je me suis installé en 1984, j'ai adhéré à ce livre. Il permet de travailler sur le moyen terme avec la génétique. Maintenant, je peux tout retrouver, depuis le début. Le Herd-book, c'est le référencement de tout mon élevage. Il m'a permis aussi de me faire plaisir en ayant des déceptions, car il n'y a rien de plus frustrant que la génétique et c'est cela qui est passionnant dans notre métier. » Au-delà du constat personnel, Pascal Langevin a rappelé les atouts du HB : « 8 techniciens qui peuvent répondre à vos questions, un pointage adulte qui n'est pas négligeable, un service commercial avec, et c'est tout récent, l'embauche d'un commercial Patrick Simon ». Parmi ses missions (il sera présent au SIA dès samedi) : « vendre des reproducteurs mâles et femelles, rapprocher les gens sur un marché ». Et de résumer : « on peut tout demander au HB charolais ». Pour Pascal Langevin : « aujourd'hui, l'élevage ne doit plus être un problème ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53