Aller au contenu principal

Blé : le stade « épi 1 cm » approche

L’état des parcelles est très variable. Certaines se portent bien. Pour d’autres, l’implantation est médiocre. D’autres parcelles sont encore plus ou moins engorgées.

© VG - Agri53

Avec le temps doux, la somme de températures calculée depuis le semis évolue rapidement et l’écart se creuse par rapport à la moyenne. Sur la période 20 octobre — 20 février, elle atteint 990 °C, soit la valeur la plus élevée après 2016 (1 109 °C), devant 2018 (927 °C) ou 2014 (956 °C).

Sur certaines parcelles, l’épi a commencé à décoller (épi à 0,5 cm par exemple). Les plus précoces devraient donc atteindre le stade « épi 1 cm » d’ici la fin du mois. Beaucoup de semis de fin octobre devraient atteindre ce stade dans la première décade de mars. Compte tenu de l’étalement des semis, des sols engorgés, etc., on peut s’attendre à des écarts importants entre parcelles, et même à l’intérieur des parcelles.

Azote et soufre

Pour l’instant, il reste encore difficile d’intervenir, même si les choses s’améliorent peu à peu. Dans la plupart des cas, il est conseillé de faire un apport dès qu’il sera possible de rentrer dans les parcelles dans de bonnes conditions. Si le stade épi 1 cm est encore assez loin, on conseillera un apport tallage « classique » (30-40 N/ha). Pour les parcelles les plus précoces, on peut augmenter la dose (60-70 N/ha) et encadrer le stade « épi 1 cm ».
Ne pas oublier le soufre, surtout dans les parcelles à risque (peu profondes, filtrantes, sans apports organiques).

Petit bilan de la météo

En janvier 2020, à Laval, il est tombé 84 mm de précipitations, ce qui est plus que la moyenne (73 mm), mais beaucoup moins que les mois précédents : 147 mm en octobre, 180 mm en novembre, 114 mm en décembre.
Il est encore tombé 42 mm sur les 17 premiers jours de février 2020.
Depuis décembre 2019, les températures sont globalement nettement supérieures aux moyennes. Par exemple, au cours de la première décade de février, la température moyenne était de 9,1 °C contre 5,5 °C en moyenne sur 30 ans (soit + 3,6 °C).



Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Prix du lait : redonner envie aux producteurs
La collecte cumulée des grands bassins laitiers exportateurs est en croissance pour le 16e mois consécutif. La hausse…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Ega : loin de la souveraineté alimentaire
Une nouvelle fois, les agriculteurs de la Fdsea de la Mayenne se sont en rendus dans une grande surface lavalloise, mercredi 20…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53