Aller au contenu principal

Bio : Dérogation pour l'achat de fourrage conventionnels sous certaines conditions

Les conditions climatiques difficiles des derniers mois ont provoqué d'importants déficits fourragers dans les élevages en agriculture biologique. Les éleveurs bio ont la possibilité de demander une dérogation à l’Inao pour acheter du fourrage conventionnel.

La demande de dérogation est individuelle. Chaque exploitant doit compléter un formulaire de demande de dérogation « Perte ou restrictions de production fourragère », au titre de l’article 47.c du règlement (CE) n°889/2008, téléchargeable sur le site internet de l’Inao.

L’exploitant doit justifier qu’il a préalablement réalisé des démarches pour s’approvisionner dans un rayon de 100 km mais qu’elles n’ont pas été fructueuses.

Le formulaire dûment complété doit être transmis à l’organisme certificateur qui se chargera de le transférer à la délégation territoriale de l’INAO compétente. Il doit être réceptionné par l’organisme certificateur avant la date prévue d’achat des fourrages non biologiques. La dérogation n’est considérée comme accordée qu’après réception de la décision favorable de l’INAO. La décision précisera la durée de la dérogation et la quantité d’aliments non biologiques autorisée.

La FRSEA des Pays de la Loire a sollicité les organismes certificateurs pour les inviter à transmettre sans délai les demandes de dérogation à l’Inao. La FRSEA a solliciter l’Inao pour alerter sur le caractère exceptionnel de la situation, sur la nécessite de trouver de solutions en urgence et demander qu’un avis favorable soit rendu pour les demandes de dérogation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53