Aller au contenu principal

AOP Camembert : pas d’élargissement de l’aire

Mardi 3 mars, les adhérents de May’Normande étaient conviés pour l’assemblée générale de l’association qui s’est déroulée à l’Agri Campus de Laval.

Albéric Valais, à droite sur la photo, explique la situation pour l’AOP Camembert.
Albéric Valais, à droite sur la photo, explique la situation pour l’AOP Camembert.
© AF

Alors que se tenait l’assemblée générale de May’Normande, une autre réunion se déroulait à Caen, sur le projet de grande aire AOP. Après de nombreux mois de négociation et plus de 540 réclamations déposées par les éleveurs de Normandes du département de la Mayenne, l’organisme de gestion (Odg) s’est une nouvelle fois prononcé, comme le 29 janvier, contre le projet d’extension de l’aire du camembert AOP avec 53 % des voix. Albéric Valais, directeur de l’Os normande, présent lors de l’assemblé générale May’Normande explique : « au regard des critères de délimitation, il a été estimé que 40 communes de la Mayenne pourraient être habilité à produire du camembert de Normandie. L’extension de la zone n’est plus d’actualité, mais vous avez mis un pied très significatif dans la porte. La Seine-Maritime a également posé des réclamations, mais seulement 2 à 3 communes peuvent être habilitées. En rejetant l’évolution du cahier des charges, chacun protège son petit truc. À présent, c’est probablement une voix juridique qui va être engagée envers les fabricants de camembert qui ne respectent pas le cahier des charges et utilise l’appellation “fabriqué en Normandie”. C’est un dossier qui au plan national est très lourd. Le camembert est un produit emblématique en France. D’autres AOP comme le champagne ont également réagi pour protéger leur AOP. L’échéance est placée au 31 décembre 2021».

Un National réussi

Avec ses 142 adhérents, l’association May’Normande a organisé en 2019 le concours national de la race lors de la Foire de la Madeleine à Mayenne. « Une belle organisation pour la Normande orchestrée à Mayenne » a salué Claude Tarlevé. Au-delà des concours, de nombreuses animations se sont déroulées durant tout le week-end avec 35 000 visiteurs et plus 120 partenaires. 15 départements ont été représentés par 129 élevages, dont 30 élevages mayennais. Laurent Coutard, président de l’association a tenu à remercier les adhérents pour leurs investissements : « notre grand évènement de l’année était le national Normand. 21 ans après le dernier national. Je remercie toutes les personnes qui nous ont fait confiance et qui ont cru dans notre projet et les partenaires qui nous ont suivis pour faire découvrir la Normande au grand public. Le défi a été relevé grâce à la mobilisation de chacun. Notre challenge a été relevé grâce à l’implication de la ville de Mayenne, aux élus, partenaires, éleveurs, bénévoles et membres de May’Normande. Le national a été inoubliable pour chacun d’entre nous ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53