Aller au contenu principal

Agribashing : les parlementaires mayennais unis

Dans une lettre commune, les parlementaires de la Mayenne en appelle au ministre de l'Agriculture pour clarifier juridiquement les faits d'intrustion dans les élevages.

© GG

Extraits du courrier adressé à Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, le 2 juillet 2019, afin qu'il agisse pour renforcer l'arsenal juridique des intrusions dans les élevages.

"Monsieur le Ministre,
En Mayenne, comme ailleurs en France, plusieurs éleveurs ont été victimes d'intrusions dans leur ferme, de la part d'individus ou d'associations anti-viande.
Ces intrusions créent un climat de tension et d'anxiété chez les éleveurs, dèjà peu épargnés par un contexte agricole difficile.
Ces incidents et actions sont d'autant plus inacceptables que les éleveurs français ont engagé de vrais efforts pour améliorer le bien-être animal, se conformant à des cahiers des charges toujours plus exigeants, sans pour autant toujours parvenir à tirer de leur activité un revenu suffisant.
Si nous respectons celles et ceux qui choisissent un régime alimentaire sans viande, nous ne pouvons accepter les actions d'intimidation, parfois violentes, menées par certains, sans respect pour les personnes, leurs biens et leur travail.
Afin d'enrayer la montée en puissance de ces pratiques, il est important qu'elles soient poursuivies avec fermeté.
A ce titre, il apparaît qu'une clarification juridique pour qualifier les faits d'intrustion reste nécessaire, afin de permettre des poursuites au civil et au pénal.
En l'état il semble que, dès lors qu'aucune effraction n'est constatée, ces intrusions ne soient pas pénalisables.
Aussi, nous vous serions très reconnaissants de bien vouloir nous indiquer quelles mesures le Gouvernement entend prendre pour empêcher et dissuader ces intrusions, en particulier sur le plan juridique.
Nous vous remercions de l'attention que vous pourrez porter à cette demande.
Nous vous prions de croire, Monsieur le Minsitre, en l'assurance de notre entière considération."

Les signataires :

Guillaume Garot, député de la Mayenne
Géraldine Bannier, députée de la Mayenne
Yannick Favennec, député de la Mayenne
Guillaume Chevrollier, sénateur de la Mayenne
Elisabeth Doineau, sénatrice de la Mayenne

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53