Aller au contenu principal

Abattoirs et Covid : vers un dépistage systématique des salariés

Dans son avis publié le 3 août, le Conseil scientifique Covid-19 suggère qu’en cas d’« alerte épidémiologique », les salariés des abattoirs puissent faire l’objet d’une « surveillance par dépistage systématique proposé ». Intitulé « Se préparer maintenant pour anticiper un retour du virus à l’automne », le huitième avis du Conseil scientifique a été transmis à l’exécutif le 27 juillet. « Les employés des abattoirs constituent une population à risque », estiment les chercheurs citant le « travail en espace fermé, en proximité étroite avec d’autres collègues » ou encore les « transports et logements partagés ». Sans oublier la faible température (4 à 10 °C) dans les zones de découpe, qui « pourrait être un facteur favorisant la survie du virus ».

Parmi ses recommandations visant à améliorer la stratégie de dépistage, le Conseil scientifique propose donc « une surveillance ciblée pour les populations à risque pouvant échapper à la stratégie de diagnostic des cas suspects (abattoirs, prison, migrants...) ». « Les clusters autour des abattoirs restent un enjeu persistant, car mal compris », précise toutefois le rapport. Les scientifiques rappellent par ailleurs que « les modèles expérimentaux semblent écarter une infection possible des porcs ou des volailles par le Sars-CoV-2 ». Les résultats sur les bovins sont « en attente ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53