Aller au contenu principal

1 000 m² de panneaux solaires dans une exploitation agricole

Les associés du Gaec de la Métairie, à Peuton, Stéphane et Claudine Belley et Ronan Leblanc, ont fait le choix d’investir dans le solaire une première fois en 2009, puis à plusieurs reprises jusqu’en 2018. Au total leur exploitation est équipée de 1 000 m² de panneaux photovoltaïques.

© Solewa

Diversifier ses revenus

Le Gaec produit du lait avec 80 % de Montbéliarde et 20 % de Prim’Holstein, sur 106 hectares, dont 27 en culture. Claudine et Stéphane se sont installés en 1986 et se sont associés avec Ronan en 2015. Ils emploient un salarié à temps partiel pour la traite en 2 x 7.

En 2009, le Gaec cherchait un revenu complémentaire extérieur au revenu agricole. Leur intérêt pour les énergies renouvelables les a amenés à étudier le photovoltaïque. Ils se lancent donc une première fois dans la production d’énergie solaire avec un projet de 260 m² (36 kWc) en vente totale. Convaincus de la rentabilité de leur investissement, ils ont multiplié les projets photovoltaïques à 4 reprises. En 2015, ils ont installé deux centrales solaires de 60 m² soit 2 x 9 kWc en vente totale. Puis ils ont de nouveau fait confiance à Solewa en 2018 pour l’installation de 2 centrales solaires sur la même toiture : l’une de 73 kWc (460 m²) en vente totale et l’autre en autoconsommation de 27 kWc (170 m²) avec vente du surplus.

Financer un bâtiment neuf

La dernière installation photovoltaïque a été installée pour moitié sur un bâtiment existant et pour l’autre sur un bâtiment neuf. Elle était mise en service pendant l’été 2018. L’objectif était de reconstruire un bâtiment génisse pour gagner en performance et en confort. « Nous voulions que le solaire nous paie le bâtiment neuf en 15 ans comprenant charpente, bétons, aménagement, bardages » annonce Stéphane Belley, « ça a été possible, car le projet couvre pour moitié un bâtiment existant ». Aujourd’hui l’installation solaire couvre les emprunts et les frais d’entretien. Une fois l’amortissement terminé, l’installation amènera un revenu complémentaire à l’exploitation « sans travail supplémentaire » confie Stéphane Belley.

La production d'électricité pour 70 foyers

Les 1 000 m² de toiture solaire de l’exploitation représentent une puissance de 126 kWc en vente totale et 27 kWc en autoconsommation avec vente du surplus. La production d’électricité solaire est estimée à 170 000 kWh/an, soit l’équivalent de la consommation électrique de 70 foyers ! « L’électricité va en augmentant, nous avons donc intérêt à l’autoconsommer. La difficulté est l’adéquation entre la production solaire et la consommation surtout en production laitière (traite 2x7). Nous consommons assez peu. Pour que l’installation soit rentable, la couplée avec une autre installation en vente totale permet de mutualiser les coûts et donc d’améliorer la rentabilité », indique Stéphane Belley.

Des économies d'énergie grâce à l'autoconsommation

Après 3 expériences fructueuses en 2010, 2 015 et 2 016, les gérants du Gaec ont souhaité lancer un projet plus conséquent sur un bâtiment neuf destiné aux génisses. Une partie de cette centrale est raccordée au réseau Enedis en vente totale et l’autre partie est raccordée sur la ferme en autoconsommation avec vente du surplus. Cette dernière solution permet au Gaec de réaliser des économies d’énergie en réduisant sa facture d’électricité.

 

 

Pour aller plus loin

Le consortium agriculture et énergies renouvelables organise, en partenariat avec Solewa, une porte ouverte photovoltaïque le mardi 18 juin de 14 h à 17 h au Gaec Métairie, Les Buissonnets, 4 route de Simplé à Peuton. Y seront présentés plusieurs installations en vente totale (72 kWc et 2X9 kWc) ainsi qu’une installation en autoconsommation de 27 kWc.

Pour plus d’informations, contactez Evan Lebrun de la Chambre d’Agriculture de la Mayenne au 02 43 67 36 56 ou au 06 42 99 51 89.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Une première démonstration de force
Jeudi 25 mars, devant la préfecture de la Mayenne, à Laval, près de 200 agriculteurs sont venus montrer leur détermination…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53