Aller au contenu principal

Un choix pour plus de rentabilité

François Blot, éleveur laitier à Pré-en-Pail,s’est converti au bio en 2018. Cet agriculteur a fait cette transition dans l’idée d’avoir l’exploitation la plus rentable possible.

François Blot, éleveur laitier à Pré-en-Pail et co-président des JA 53.
François Blot, éleveur laitier à Pré-en-Pail et co-président des JA 53.
© L.G

"Passer au bio pour avoir un système plus rentable », c’est le choix qu’a fait François Blot, 31 ans, éleveur laitier à Pré-en-Pail et coprésident des JA 53. À l’origine, l’agriculteur, installé depuis 2012, était en Gaec avec 3 autres associés et travaillait en système conventionnel. Le temps passant, ses collaborateurs sont partis à la retraite. François s’est retrouvé seul sur l’exploitation. Pour la maintenir, il a dû réfléchir à un nouveau système. Celui-ci devait lui permettre de conserver un niveau de rentabilité et une charge de travail réalisable pour une personne. « Avant que mes associés ne partent, nous avions refait la stabulation, la fosse et la fumière pour produire 900 000 l de lait. En 2018, mes associés sont partis en retraite et j’ai perdu de la surface, passant de 140 ha à 107 ha. Je devais rembourser du capital et refaire mon outil de traite obsolète.» Résultat, le jeune agriculteur avait besoin d’un excédant brut d’exploitation (Ebe) important : environ 1 600 € par hectare. « Je ne suis pas bio dans l’âme. Ce n’était pas un projet de carrière au début, mais je n’y étais pas non plus opposé. C’est ce qui m’a paru le plus cohérent sachant qu’une bonne partie de ma ferme était accessible au pâturage. Il y a un niveau de rentabilité presque similaire à certains systèmes en maïs, mais avec moins de travail. » La crise du lait de 2016 l’a aussi conforté dans son idée, le bio lui paraissant être un marché plus sécurisé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

Julien Denormandie, ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture
Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture : « Les NBT, ce ne sont pas des OGM »
Dans un entretien accordé à Agra presse, Les Marchés et Réussir.fr, le ministre de l’Agriculture prend position en faveur d’un…
Les nappes ne manquent pas d’eau
Le service géologique régional du Brgm, qui gère depuis 2003 le réseau de suivi piézométrique patrimonial du département de la…
Jean-Baptiste Vallée, directeur du développement pour les ressources humaines du Groupe Lactalis.
Le Groupe Lactalis va former 150 jeunes chaque année
Le Groupe Lactalis investit dans l’apprentissage. Son Centre de formation va ouvrir cette année, à Laval. 150 jeunes y seraient…
Faut-il faire des analyses de reliquats cette année ?

Sur la période du 1er septembre au 10 janvier, avec 322 mm, nous sommes exactement au niveau de la moyenne sur 30…

Convois agricoles : les règles pour circuler en sécurité
Un convoi agricole en règle, c’est éviter les risques pour soi et pour les usagers. Avec du matériel de plus en plus imposant,…
Comment gagner de l’argent en vérifiant simplement votre ration ?
En élevage laitier, plus de 50 % des charges opérationnelles sont liés à la nutrition. Optimiser l’efficacité alimentaire est…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53