Aller au contenu principal

Un choix pour plus de rentabilité

François Blot, éleveur laitier à Pré-en-Pail,s’est converti au bio en 2018. Cet agriculteur a fait cette transition dans l’idée d’avoir l’exploitation la plus rentable possible.

François Blot, éleveur laitier à Pré-en-Pail et co-président des JA 53.
François Blot, éleveur laitier à Pré-en-Pail et co-président des JA 53.
© L.G

"Passer au bio pour avoir un système plus rentable », c’est le choix qu’a fait François Blot, 31 ans, éleveur laitier à Pré-en-Pail et coprésident des JA 53. À l’origine, l’agriculteur, installé depuis 2012, était en Gaec avec 3 autres associés et travaillait en système conventionnel. Le temps passant, ses collaborateurs sont partis à la retraite. François s’est retrouvé seul sur l’exploitation. Pour la maintenir, il a dû réfléchir à un nouveau système. Celui-ci devait lui permettre de conserver un niveau de rentabilité et une charge de travail réalisable pour une personne. « Avant que mes associés ne partent, nous avions refait la stabulation, la fosse et la fumière pour produire 900 000 l de lait. En 2018, mes associés sont partis en retraite et j’ai perdu de la surface, passant de 140 ha à 107 ha. Je devais rembourser du capital et refaire mon outil de traite obsolète.» Résultat, le jeune agriculteur avait besoin d’un excédant brut d’exploitation (Ebe) important : environ 1 600 € par hectare. « Je ne suis pas bio dans l’âme. Ce n’était pas un projet de carrière au début, mais je n’y étais pas non plus opposé. C’est ce qui m’a paru le plus cohérent sachant qu’une bonne partie de ma ferme était accessible au pâturage. Il y a un niveau de rentabilité presque similaire à certains systèmes en maïs, mais avec moins de travail. » La crise du lait de 2016 l’a aussi conforté dans son idée, le bio lui paraissant être un marché plus sécurisé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri53.

Les plus lus

De l’eau en quantité et de qualité
À 32 ans, Damien Bellanger vient de s’installer en Eurl à Saint-Charles-la-Forêt. Il intervient dans les domaines du pompage, du…
Limiter la pénibilité du travail par la robotisation
Au Gaec des Baronnières à Nuillé-sur-Vicoin, les exploitants ont fait le choix d’investir dans la robotisation pour l’atelier…
Chiffres records pour Bel, mais prix à la baisse pour les éleveurs
L’assemblée générale de l’organisation de producteurs APBO, livrant chez Bel, s’est tenue la semaine dernière. La baisse du prix…
Consommation : afficher l’origine du lait est illégal !
Voilà un jugement qui va sans doute faire couler beaucoup d’encre et de salive. Le Conseil d'Etat a annulé le 11 mars, un décret…
De l’importance du suivi de chantier
Fabien Jegu s’est installé en Gaec, à Cuillé, en mars 2015. Avec son associé, Marcel Pannetier, ils ont dû adapter leur nouveau…
La filière allaitante inquiète pour son avenir
Alors que le ministère de l’Agriculture a dévoilé de premières réflexions sur l’architecture de la future réforme de la Pac, qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Agri53
Consultez le journal Agri53 au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal Agri53